Lifestyle

Comment créer une GiveBox ?

Publié le 6 mars 2015

Ces boîtes à dons (ou boîtes solidaires) permettent de se débarrasser d'objets inutiles... qui peuvent être utiles à d'autres. Mode d'emploi.

Nées à Berlin, ces boites bizarres vont fleurir nos villes au printemps ! Plantées au milieu de la rue, ces étagères améliorées servent à déposer et prendre ce dont on ne veut plus, qui pourrait servir à nos voisins ! Rencontre avec le collectif « Les boites utiles » de Nantes, qui espère bien essaimer l’idée !

UNE GIVEBOX, C’EST QUOI ?

C’est un abri organisé et entretenu qui accueille des objets ou des vêtements que les habitants du coin souhaitent donner, au lieu de les déposer par terre au coin de la rue, ou de faire la démarche auprès d’une association caritative. Il s’agit d’imaginer que l’objet qui ne nous sert pas peut intéresser notre voisin, ou un passant.

C’est le jeune Berlinois Andreas Richter qui a matérialisé en premier le concept de Givebox, sorte d’armoire publique, ouverte à tous. Depuis, elles se sont multipliées dans la capitale allemande et ailleurs.

LES MOTS CLÉS

hashtagGiveBox

QUI PEUT PARTICIPER ?

Des associations de quartiers peuvent être à la base de ce projet, mais cela peut tout aussi bien être un(e) motivé(e) qui lance un groupe Facebook « qui veut lancer une Givebox dans tel quartier ? » comme c’est le cas à Nantes.

L’important c’est que quelques personnes connaissent et habitent le quartier, afin d’éviter de proposer une boîte à des personnes qui n’auraient rien demandé ! Le must c’est d’arriver à réunir des talents de bricolages et de communication… Mais tout peut s’apprendre sur le tas.

QUELLES SONT LES PRINCIPALES ÉTAPES ?

1 – Former un groupe d’acteurs locaux, citoyens de tout âge

2 – Trouver un lieu et prendre contact avec les élus et/les responsables publics

3 – Définir une deadline liée par exemple à un événement (Mois de l’ESS, journée des voisins…)

4 – Se répartir les tâches : bricolage, communication, logistique et définir les besoins au sein de chacun de ces groupe

5 – Chaque groupe se réunit une fois par semaine, et le collectif entier tous les quinze jours pour mettre en commun l’avancée du projet

6 – Faire de la pédagogie en présentant la boite aux habitants et commerçants du quartier pour qu’ils se l’approprient

7 – Trouver le matériel (chute de bois, etc) ainsi que l’atelier et construire la boîte

8 – Écrire une charte simple pour les utilisateurs (déposer des objets en état, plier les vêtements, etc.)

9 – Organiser l’entretien, par exemple : une personne passe chaque semaine voir comment ça se passe, elle range et nettoie un peu si besoin

10 – Organiser une inauguration pour marquer le coup et d’autres événements ponctuels pour faire vivre la boîte toute l’année ! (décoration à Noël, thématique jardin au printemps…etc)

LE DÉTAIL QUI TUE : ÊTRE AU CLAIR AVEC LES AUTORITÉS

Ce serait dommage de mettre autant d’énergie et de ne pas avoir le droit de l’installer ! Le mieux c’est d’expliquer au maire ou l’élu de quartier que la Givebox est organisée et gérée.

Mettez vous dans la tête qu’ils imaginent le pire et qu’ils auront peur que la boite ne serve de dépôt sauvage d’ordures ou autre… Vous pouvez mettre en avant que la Givebox donne une bonne image à la ville, et qu’elle rétablie du lien social et de la solidarité entre les habitants.

PASSE À L’ACTION !

1 – Rejoignez la page Facebook des Boîtes Utiles qui peuvent donner des conseils ou des envies ! Si vous avez des questions, vous pouvez prendre contact avec le collectif  : lesboitesutiles@gmail.com

2- Bientôt, le collectif Les Boites Utiles auront fini leur tutorial et il sera disponible ici, avant les beaux jours !

3 – Y’a plus qu’à !

QUELQUES EXEMPLES?

A Lyon : Givebox Lyon

A Berlin, dans le quartier de Kreuzberg :

Au Havre :

This is box title

Retrouvez l’ensemble de nos Tutolutions en cliquant ici.

Image writer

Rédigé par

Jeanne La Prairie

2 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Agibi

Publié le 10 août 2015

sauf que celle du Havre a été vandalisée et incendiée quelques mois après que tous les voisins et les pouvoirs publics l'avaient adoptée... Il faut croire que la solidarité ne plait pas à certains!

image commentary

roxane

Publié le 09 mars 2015

on lance un site tres bientot www.fullmobs.org qui peut être tres efficace pour trouver les gens pour créer des givebox partout en France! Rencontrons nous!

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Culture

Bronzez solidaire !

Une petite sélection de livres dévorés par la rédac de Say Yess, à glisser dans ses valises...

Rédigé par Say Yess
le 19 juillet 2018 En savoir plus

Citoyenneté

Sexualité : et si on en parlait vraiment ?

Venus de Suisse, des « cafés sexo » naissent timidement en France. Une occasion de libérer la parole autour d’un sujet encore tabou.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 17 juillet 2018 En savoir plus

Planète

Trouver un hébergement responsable pour les vacances, c’est possible !

L’offre de logements et de solutions éco-responsables pour le tourisme est encore limitée, mais se développe. Say Yess vous donne des pistes pour réserver vos vacances.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 12 juillet 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.