Dis-moi pourquoi tu bosses

Ils ont choisi de pratiquer leur métier dans des structures en accord avec leurs valeurs. Salarié dans une asso ou une entreprise d’insertion, associé dans une coopérative… Et vous, c’est quoi votre moteur pour venir bosser ?

77 article(s) associé(s) à la rubrique Dis-moi pourquoi tu bosses.

Dis-moi pourquoi tu bosses

Contrôleur de gestion: « cela me motive de travailler au service de l’humain »

Heiddy, 28 ans, travaille au sein de la Fédération Léo Lagrange, une association nationale d’éducation populaire qui intervient dans le champ de l’animation, de la formation et accompagne les acteurs publics dans la mise en œuvre de politiques éducatives, socioculturelles et d’insertion.

Rédigé par Oriane Raffin

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Maureen éduque les enfants au développement durable

Salariée de l’association E-Graine, la jeune femme âgée de 29 ans a trouvé sa place dans une structure où elle « travaille pour les autres ». Récit.

Rédigé par Oriane Raffin

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Abdelhak, 26 ans, coordonne les vacances des enfants

Le jeune homme, salarié de l’UCPA, gère les colos d’Ile-de-France. Un métier dans lequel il s’épanouit car il y défend l’accessibilité au sport et à la culture pour tous.

Rédigé par Oriane Raffin

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Valoriste, roi du réemploi : un métier d’avenir !

Avec le développement accéléré des ressourceries, des recycleries et du réemploi, le métier de valoriste ré-émerge et se transforme. Rencontre avec Paul, 29 ans, payé pour récupérer!

Rédigé par Jeanne La Prairie

En savoir plus
Alliance française
Dis-moi pourquoi tu bosses

Travailler dans une Alliance française pour faire rayonner notre culture

Une âme de globe-trotteur, une soif de découverte, l'envie de transmettre la culture de notre pays... Ce sont quelques-unes des qualités requises pour travailler au sein d'une Alliance française. Lucile, 29 ans, actuellement en poste en Nouvelle-Zélande, partage son expérience.

Rédigé par Anaëlle Guisset

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Téléconseillère : « un métier d’écoute et de conseil »

Maud Dupuis, 26 ans, est téléconseillère au sein de la mutuelle APICIL. Un rôle d'écoute et de conseil qu'elle prend très au sérieux et dans lequel elle s'épanouit. Rencontre.

Rédigé par Céline Deval

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Psy dans une asso : accompagner « les personnes en souffrance »

Psychologue salariée dans une structure qui vient en aide aux personnes séropositives et malades, Diane est amenée à faire presque exclusivement de la psychothérapie. Un poste qu'elle ne lâcherait pour rien au monde.

Rédigé par Virginie De Gouveia

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Écrivain public, « un acteur essentiel de médiation de l’écrit »

Pour David Marchand, 33 ans, le métier d'écrivain public est le choix d'une reconversion professionnelle. Il l’exerce en tant que salarié au sein du centre socioculturel Cerise en plein cœur de Paris dans le 2e arrondissement. Rencontre.

Rédigé par Déborah Antoinat

En savoir plus
Dis-moi pourquoi tu bosses

Commis de cuisine : « s’épanouir dans le contact humain »

Travailler dans la restauration dans le secteur de l'économie sociale et solidaire? C'est possible! C'est le cas de Mathieu, 24 ans, commis de cuisine au sein du foyer de jeunes travailleurs (FJT) de Saint-Amand-Montrond (Cher). Un poste que le jeune homme apprécie pour les contacts avec les pensionnaires, et aussi pour ses horaires stables qui lui donnent les moyens de se consacrer à sa vie de famille.

Rédigé par Anaëlle Guisset

En savoir plus

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.