Sports & loisirs

A Toulouse, le rugby encourage le respect et la solidarité

Publié le 30 avril 2018

L’asso Terres en Mêlées fait du rugby un outil de lien social. Objectif : transmettre des valeurs essentielles aux jeunes de quartiers difficiles, valeurs que l’on retrouve dans ce sport.

Mercredi, 14 heures. A la Reynerie, Adrien, éducateur sportif en formation de l’association Terres en Mêlées, retrouve les jeunes de l’association Bas d’immeuble, une structure qui propose des activités aux jeunes de ce quartier de l’ouest toulousain. Les motivés le suivent sur le terrain de sport le plus proche pour une session rugby. Naïssa, Habiba, Nala, sont de la partie, ce jour-là. Seuls ceux qui ont envie de participer se joignent à lui, ici, tout fonctionne sur la base du volontariat.

Adrien, 23 ans, pose les bases, capte l’attention de tout le monde, organise la séance. Premier exercice : une course de relais, en deux équipes. Filles et garçons se mélangent spontanément. Ici, la mixité est l’un des maîtres-mots. Chacun se démène pour slalomer entre les plots au plus vite, récupérer le ballon en fin de parcours, et passer le relais au suivant. « Je veux vous entendre encourager votre équipe ! », crie Adrien. Et les jeunes de répondre immédiatement avec des « Allez, allez ! » assourdissants.

Fraternité et entraide

Encourager son équipe, un détail ? Pas pour l’association Terres en Mêlées. La fraternité, l’entraide, ce sont là les vrais objectifs de ces après-midis. « On veut leur apporter certaines valeurs qu’ils n’ont pas forcément, comme le respect et la solidarité », explique Adrien.

Tous les jeunes, de 7 à 12 ans, font partie de Bas d’immeuble, qui propose différentes activités sur le temps extra-scolaire. Le rugby avec Terres en Mêlées n’est qu’un choix parmi d’autres, mais il possède un certain nombre de qualités, notamment l’aspect sport de contact, qui permet aux pré-adolescents de travailler sans s’en rendre compte leur rapport au corps…et à celui des autres.

Le rugby, tu as forcément une qualité qui te permet d’y jouer !

Apprendre aussi que l’autre, ce peut être une fille. Elles sont d’ailleurs généralement plus nombreuses à venir s’entraîner. « Elles prennent énormément confiance en elles en pratiquant ce sport, et de leur côté, les garçons se rendent compte qu’une fille peut être aussi forte ou plus forte qu’eux », constate Adrien. Gagnants des deux côtés.

Faire découvrir le rugby

Terres en Mêlées a été fondée par un ancien sportif professionnel, lui-même sorti de son quartier de l’époque par le rugby, à 14 ans. Pierre Gony se souvient : « J’ai pris conscience de la chance que j’avais à 17 ans, et j’ai voulu devenir éducateur à mon tour. » Passionné aussi par les voyages, il rêve de faire découvrir sa discipline dans des contrées éloignées, à des populations qui ne connaissent pas le ballon ovale.

Depuis qu’il s’est lancé, en 2011, dans l’éducation par le rugby à travers le monde, 51 000 enfants, essentiellement en Afrique, ont été initiés. Là encore, surtout des filles. L’une de ces belles histoires de rencontre entre ce sport et les jeunes Africaines est racontée dans le documentaire La jeune fille et le ballon ovale, de Christophe Vindis.

Active également sur le terrain de la formation, l’association a permis à 450 éducateurs de devenir diplômés, spécialisés dans l’éducation par le rugby, comme Adrien, qui a intégré la structure l’an dernier, grâce à un service civique. Il sera officiellement éducateur sportif à la fin de l’année.

A Madagascar, au Togo, ou à la Reynerie, Terres en Mêlées délivre un seul et même message : il y a de la place pour tout le monde. « C’est ce que nous apprend le rugby, commente Pierre Gony. Il s’agit d’un sport inclusif : tu as forcément une qualité qui te permet d’y jouer. Que tu sois solide, rapide, petit… De toutes façons, c’est dans la diversité qu’on crée une équipe compétitive ». Parole de professionnel.

Image writer

Rédigé par

Claire Villard

0 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Planète

La consigne reprend du service !

Les initiatives se multiplient pour remettre au goût du jour la consigne des bouteilles en verre. Dans la mouvance « zéro déchet », le système permet de laver et de réutiliser les contenants que vous rapportez.

Rédigé par Marie Le Douaran En savoir plus

Conseils (de) pro

Comment se faire un réseau dans l’ESS?

Rien ne vaut le bouche à oreille! Dans l'économie sociale et solidaire, plus que dans un autre secteur, avoir des contacts qui vous informent, des personnes qui vous recommandent facilite grandement votre recherche de job ou de stage. Suivez donc nos conseils pour vous constituer un réseau.

Rédigé par Céline Deval En savoir plus

Social, solidaire, etc.

Où et comment s’informer sur l’économie sociale et solidaire ?

Il n’y a pas que Say Yess dans la vie !

Rédigé par Say Yess En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.