Sports & loisirs

De Toulouse à la Méditerranée : un voyage solidaire et gourmand à vélo

Publié le 25 octobre 2017

Pour les vacances ou un long week-end, Say Yess vous propose d'enfourcher votre vélo. Départ pour un voyage le long du Canal du Midi avec des étapes ou des arrêts solidaires.

Canal du Midi, photo en créative common de Marcel Musil - FlickR

250 kilomètres séparent Toulouse de la mer Méditerranée. Avant de se lancer sur le chemin qui longe le Canal du midi, il est important de s’équiper et de se préparer. Sortez donc votre vieux vélo du garage. Les freins sont inexistants, la selle pas confortable, le guidon pas tout à fait droit et les roues complètement voilées ? Pas de panique ! Tous les après-midi, la Maison du vélo ouvre son atelier d’auto-réparation. Située en bord du Canal, en face de la gare, la Maison du vélo est la première étape de ce voyage.

Entraide et partage à la Maison du vélo de Toulouse
Entraide et partage à la Maison du vélo de Toulouse.

Dans l’arrière cours, au milieu des cadres, roues et boulons, Luc s’affaire sur le vélo de Nastia. Luc, 57 ans, bras intégralement tatoués, est un mécano bénévole. Il passe de nombreuses heures à transmettre ses connaissances en mécanique, à donner un coup de main aux cyclistes qui veulent réparer leur monture. Nastia est adhérente de l’association qui gère la Maison du vélo. C’est la deuxième fois qu’elle vient demander l’aide de Luc ou d’un de ses collègues. «Ce qui m’intéresse, c’est le côté collaboratif, je cherchais quelqu’un pour m’aider à bidouiller», détaille la trentenaire. Après quelques heures les mains dans le cambouis, Nastia laisse quelques euros, pour payer les pièces, et repart sur son VTT d’occasion. Il ne freine plus en continu et elle envisage déjà de continuer le long du Canal jusqu’à la mer !

Soutenir l’insertion par l’emploi

A 8 kilomètres du centre de Toulouse, une première étape est possible à la cafétéria P’resto Grill de Ramonville. Pas forcément de la grande cuisine, mais une vue imprenable sur le canal pour anticiper les kilomètres à avaler. Et surtout, c’est un moyen de soutenir l’association A.S.E.I. qui emploie des personnes en situation de handicap dans cette cafétéria, afin de favoriser leur autonomie.

Fondant au chocolat, le Trenel
Petite pause douceur au Trenel.

Une centaine de kilomètres plus loin, 36 écluses franchies, arrivée à Carcassonne. Après avoir affronté les racines, les trous et les graviers qui font office de piste cyclable sur une partie de l’itinéraire, le voyageur à vélo a besoin d’un peu de douceur. La visite de la célèbre Cité de Carcassonne terminée, un petit crochet par la boutique Le Trenel s’impose pour goûter un fondant au chocolat ou une tarte ! Cet atelier d’insertion permet à 20 personnes de retrouver confiance et de se former à un métier.

Des glaces locales !

Si la chaleur est au rendez-vous, plutôt qu’une glace industrielle, choisissez une crème glacée «La Belle Aude». Cette coopérative est emblématique de la Cité en raison du combat mené par ses salariés. En 2014, ils ont en effet repris leur usine menacée de fermeture et de délocalisation. «On s’est réapproprié l’unité de travail, on a gardé le savoir-faire et l’unité de production dans la région. Notre volonté est de fabriquer un produit qui a du sens», explique Christophe Barbier, le président du conseil d’administration. Les salariés sont en effet propriétaires de l’usine et ils travaillent avec des producteurs de fruits locaux. Pour la vanille, ils se fournissent en direct avec une productrice malgache.

Dopés aux produits solidaires, la dernière partie de l’itinéraire ne devrait pas poser trop de problème. A Béziers, synchronisez votre passage avec un concert au Café associatif Barnabu. Ce collectif propose des événements toute l’année, avec l’objectif de créer du lien.

« On s’est réapproprié l’unité de travail, on a gardé le savoir-faire et l’unité de production dans la région. Notre volonté est de fabriquer un produit qui a du sens »

Arrivée à Sète après 250 kilomètres le long du Canal du Midi. Vous êtes devenu un expert en cycles. Alors pourquoi ne pas terminer cette expérience en partageant vos compétences à l’atelier participatif de réparation de vélo ?

Image writer

Rédigé par

Pierre Vincenot

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.