Dis-moi pourquoi tu bosses

Chargée de com’ dans le crowdfunding: au service de la solidarité

Publié le 9 février 2015

Elsa Aloisio, 30 ans, travaille en alternance chez Arizuka, site de financement participatif dédié à l'innovation sociale et solidaire. Elle est chargée de la communication web. Rencontre.

« Ce projet me tient vraiment à cœur ! Il s’agit de financer l’achat de matériel médical pour des personnes âgées. L’objectif, c’est qu’elles restent le plus longtemps possible chez elles. » Devant son ordinateur, Elsa finalise le texte de présentation. Il doit être en une du site. Un titre accrocheur « Des aides techniques pour tous », une photo percutante, un texte convaincant…. La jeune femme doit donner envie aux gens de financer le projet. L’association Uriopss a besoin de 3.000 euros pour le réaliser, via du crowdfunding.

L’alternance, une formule gagnante

Depuis le mois d’août, Elsa alterne cours et travail. Une partie de la semaine, elle est étudiante en 3ème année de licence de communication web. L’autre, elle travaille chez Arizuka, start-up créée il y a trois ans. La formule est idéale pour Elsa qui touche l’équivalent du SMIC en salaire.

Pour décrocher son  contrat en alternance, elle s’est rendue en juin dernier au Forum Emploi Jeun’ESS à Paris. « Ça a été assez facile en fait. Arizuka est un des premiers stands où j’ai été. La rencontre avec le responsable s’est bien passée. Mon profil l’a intéressé. » Son atout ? Avoir déjà mené avec succès deux projets de financement participatif : l’un pour l’association Act Up, l’autre pour réaliser un film pour une maison de production.

Le « crowfunding » : kézako ?

Grâce au « crowfunding » ou financement participatif, des personnes ayant des projets lancent un appel au financement via internet. Tout le monde peut participer. « C’est vraiment un truc révolutionnaire. Cela permet à plein de projets de voir le jour. Sans ce système, ils n’auraient pas pu exister, surtout qu’avec la crise, les associations ont moins d’argent ».

Je défends des projets forts, qui touchent à l’humain. Forcément, la motivation est plus forte.

Arizuka  est le premier site de crowdfunding dédié à  la solidarité, à l’innovation sociale et au développement durable. « Nous sélectionnons environ 1/3 des dossiers que nous recevons. Notre différence, c’est que nous accompagnons les porteurs de projets. Les gens croient parfois qu’il suffit de mettre le dossier en ligne pour que ça marche. Ce n’est pas aussi simple ». Elsa est chargée de les aider à communiquer. Elle retravaille le texte de présentation, améliore les vidéos et les images. Une fois la campagne lancée, elle les aide à faire connaître leur projet via les réseaux sociaux.

Tombée par hasard dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, elle ne regrette pas. « C’est vraiment un plus. Je me sens utile car je défends des projets forts, qui touchent à l’humain. Forcément, la motivation est plus forte. » La suite ? Obtenir sa licence de communication web en juin et poursuivre l’aventure Arizuka. Mais, cette fois ci en tant que salariée !

En savoir plus sur les métiers de la communication

logo_phosphore-etudesDécouvrez le métier de community manager et les formations qui y mènent sur le site de Phosphore.

 

uniformationConsultez les fiches métiers et les témoignages d’Uniformation pour découvrir d’autres métiers de la communication : community manager et technicien réalisateur de supports de communication.

 

 

Image writer

Rédigé par

Chloé Buffard

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.