Projets inspirants, créateurs inspirés

2015, nouvel horizon du rêve africain

Publié le 26 décembre 2014

A 29 ans, Madjissem Beringaye rêve de donner une vision plus juste de l'Afrique en misant sur une nouvelle génération pleine d'idées. Elle a lancé une plate-forme pour recenser les projets prometteurs et envisage de les accompagner en ouvrant des incubateurs d'entreprises sur le continent.

DR

Une plate-forme pour recenser les initiatives

« Je veux faire les choses bien, sans me précipiter car c’est le projet de ma vie », annonce d’emblée Madjissem Beringaye, entrepreneuse franco-tchadienne de 29 ans. En mars 2014, elle a lancé la plate-forme « Living The African Dream » qui recense les initiatives positives en Afrique. Et la jeune femme compte aller plus loin en ouvrant des incubateurs d’entreprises pour accueillir les projets de la nouvelle génération.

« Ces jeunes n’ont rien mais ils font des inventions incroyables, s’enthousiame-t-elle. Un malien racontait sur un blog en bambara comment il avait réussi à électrifier deux villages. Il se trouve que des ingénieurs londoniens planchaient sur le même dispositif à un stade beaucoup moins avancé. Si ce jeune avait reçu le même accompagnement, ce serait le Mali entier qui serait électrifié ! »

Des  incubateurs pour démultiplier les projets

A Bamako, PlaNet Finance, l’organisation de solidarité internationale fondée par Jacques Attali, est prête à accueillir l’entreprise de Madjissem Beringaye pour le Mali. A N’djamena, au Tchad, trois projets sont en train d’être accompagnés. Le premier consiste à implanter des forages d’eau à différents endroits du pays. Le second se consacre à un élevage de poussins destinés à la population en périphérie de la capitale. Le troisième mise sur la spiruline, une algue qu’on trouve aux abords du lac Tchad et qui a de nombreuses vertus. « Les femmes la récoltent de façon artisanale et ça vaut de l’or, il faut organiser la filière pour qu’elles bénéficient du fruit de leur travail. »

Ce rêve africain est né parce que Madjissemn Beringaye en avait marre qu’on relie trop souvent l’Afrique à la famine, au VIH et aux guerres. « Tout ça existe et il n’est pas question de le renier. Mais est-ce qu’on peut aussi parler de l’énergie et des innovations qui émergent de ce continent ? » Il n’y a qu’à consulter le tumblr « Everyday Africa » qui propose une vision plus juste de la vie en Afrique à travers l’envoi de photos quotidiennes ou lire l’article de Jeune Afrique annonçant une voiture 100% récup’ et made in Africa pour s’en convaincre.

Un coup d’accélérateur en 2015

C’est déjà partie de la méconnaissance des marchés africains que Madjissem Beringaye avait monté son entreprise de conseil en communication et marketing en 2012. Elle accompagne depuis des firmes américaines et françaises qui souhaitent s’implanter en Afrique. A chaque voyage, elle en profite pour rencontrer des jeunes afin de peaufiner son projet. 2015 sera l’année de l’éclosion d’un plan structuré pour frapper à de plus grandes portes et lever des fonds. Un premier pas décisif vers son rêve africain.

Image writer

Rédigé par

Apolline Guichet

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.