Des idées pour s'engager

Épisode 1 : Entreprendre en bas de chez soi

Publié le 7 octobre 2014

Pas toujours simple de savoir par où commencer quand on a envie de s’engager en bas de chez soi pour faire bouger les choses. Et si l’engagement était aussi l'occasion d’entreprendre et de créer son entreprise ? Plusieurs structures existent pour concrétiser cette idée pas si farfelue.

Rencontrer le bon interlocuteur

Après avoir fait germer un projet, l’objectif est de rencontrer les personnes susceptibles de vous donner un vrai coup de pouce. Dans n’importe quelle région de France et dans toutes les villes, la mairie, le Conseil général et le Conseil régional ou encore  le centre communal d’action sociale (CCAS) peuvent être des relais intéressants pour une première prise de contact. Autres lieux qui s’adressent à tous les jeunes : les missions locales et les Points Information Jeunesse (PIJ).

Le statut, l’absence de réseaux et de financement et surtout le manque de confiance en soi sont les principaux blocages qu’expriment les jeunes quand ils rencontrent Alizée Coustets, accompagnatrice chez Cap Berriat, une structure grenobloise destinée aux jeunes. « Souvent ils s’inquiètent du statut à choisir avant même d’avoir conçu leur projet alors que c’est finalement la dernière question à se poser », souligne Alizée.

Se tourner vers les structures d’accompagnement

Parmi les structures qui conseillent sur les démarches administratives, les recherches de financement ou la communication, CitésLab ambitionne de diffuser la culture entrepreneuriale dans les quartiers soutenus par la politique de la ville partout en France. Depuis 2005, CitésLab s’est installé à Besançon. La chef de projet Hinda Mehri, reçoit près de 500 personnes par an. « 40% des projets ont permis une création d’activité avec une pérennité assez importante. 80% des ces réalisations ont une pérennité au-delà de 3 ans. »

C’était important pour moi de participer à la vie économique et sociale, de créer de l’emploi, d’être un acteur, voire une locomotive .

Bel exemple de réussite, Dejan Barisic, 30 ans emploie aujourd’hui 17 salariés. Il a crée son entreprise de bâtiment en 2008 dans son quartier à Besançon. « C’était important pour moi de participer à la vie économique et sociale, de créer de l’emploi, d’être un acteur voire une locomotive », raconte ce jeune chef d’entreprise arrivé en France à 11 ans, fuyant la guerre en ex-Yougoslavie. « Pour réussir, j’ai misé sur le courage et le travail. »

Trouver le financement

Pour répondre au principal problème, le financement, l’Adie s’adresse à toutes les personnes exclues du prêt bancaire ayant un projet de développement d’activité économique. « Plus de 50% des entreprises en France se montent avec un financement de moins de 10.000 euros », rappelle Yohan Capmas, conseiller à l’Adie. Le dispositif CréaJeunes s’adresse spécifiquement aux jeunes des quartiers avec de la préparation au monde de l’entreprise et d’accompagnement vers le microcrédit. 1331 jeunes ont été accompagnés via « CréaJeunes » en 2013.

Selon un sondage IFOP – CCI réalisé fin 2008, 69 % des jeunes entre 18 et 24 ans souhaitent créer leur propre activité, contre une moyenne de 29% pour l’ensemble des Français. Alors on passe quand du rêve à la réalité ?

Passer à l'action !

Entreprises des quartiers : moteur de recherche pour trouver les principaux interlocuteurs près de chez vous qui pourront accompagner votre démarche
BGE : réseau national d’appui aux entrepreneurs
Créo Adam : structure d’accompagnement à la création d’entreprise
Entrepreneur de la Cité:« micro-assurance» destinée aux créateurs d’entreprise modeste
Talents des Cités: récompense les jeunes créateurs d’entreprise ou d’association des quartiers prioritaires de la ville ou zone franche urbaine
Yump Académie : accompagne et forme les jeunes des quartiers à la création d’entreprise
Avise : centre de ressources pour créer sa structure dans l’économie sociale et solidaire

Image writer

Rédigé par

Déborah Antoinat

5 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Épisode 3 : investir la vie locale - Say Yess

Publié le 07 janvier 2015

[…] premiers épisodes de notre série « S’engager dans son quartier »: Entreprendre en bas de chez soi et Donner de son temps autour de […]

image commentary

Épisode 1 : Entreprendre en bas de chez ...

Publié le 15 novembre 2014

[…] Pas toujours simple de savoir par où commencer quand on a envie de s’engager en bas de chez soi pour faire bouger les choses. Et si l’engagement était aussi l'occasion d’entreprendre et de créer son entreprise ? Plusieurs structures existent pour concrétiser cette idée pas si farfelue.  […]

image commentary

Épisode 2 : donner de son temps autour de soi - Say Yess

Publié le 12 novembre 2014

[…] - A l’initiative d’Espace Bénévolat, le prix Jeune & Bénévole récompense les meilleurs témoignages de jeunes de 15 à 25 ans en faveur du bénévolat et du volontariat. Retrouvez le premier épisode de notre série « S’engager dans son quartier » : Entreprendre en bas de chez soi […]

image commentary

Entreprendre en bas de chez soi | Insertion soc...

Publié le 29 octobre 2014

[…] Pas toujours simple de savoir par où commencer quand on a envie de s’engager en bas de chez soi pour faire bouger les choses. Et si l’engagement était aussi l'occasion d’entreprendre et de créer son entreprise ? Plusieurs structures existent pour concrétiser cette idée pas si farfelue.  […]

image commentary

Épisode 2 : Entreprendre en bas de chez ...

Publié le 09 octobre 2014

[…] Pas toujours simple de savoir par où commencer quand on a envie de s’engager en bas de chez soi pour faire bouger les choses. Et si l’engagement était aussi l'occasion d’entreprendre et de créer son entreprise ? Plusieurs structures existent pour concrétiser cette idée pas si farfelue.  […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.