Agir au quotidien

Incroyables Comestibles : partageons notre nourriture

Publié le 12 février 2014

Semer et partager fruits et légumes dans l'espace public : l'idée est née dans une petite ville d'Angleterre frappée par la crise économique. Depuis, cette idée simple et réalisable par tous a germé dans le monde entier... Peut-être près de chez vous ?

SAMSUNG CSC

Bacs à fleurs, bassines, arrosoirs, cafetières multicolores remplis de tomates, salades, courgettes, herbes aromatiques et agrémentés d’une pancarte : «  Nourriture à partager, servez-vous librement, c’est gratuit ». Les habitants de Goncelin, en Isère, pourront très prochainement trouver ce type d’objets sur leur chemin en se rendant à la mairie, à l’école ou chez le coiffeur. Une initiative du mouvement citoyen des « Incroyables Comestibles », mise en œuvre dans plusieurs villes et villages du monde, et initiée dans cette commune de 3.000 habitants par les membres d’une association culturelle locale Le Rif.

« Nous avons conçu un cheminement avec des habitants intéressés par l’idée de partager de la nourriture, expliquent-ils. Ils disposeront tout au long de l’année des bacs de fruits et légumes sur les rebords de fenêtre ou clôture de leurs habitations. Leurs récoltes seront ainsi mises à la disposition de tous ».  Mais la distribution de ces produits n’est pas le coeur du concept, précise l’association. « Il s’agit avant  tout de créer des espaces conviviaux au sein du village. Les habitants pourront ainsi se retrouver lorsqu’ils arroseront ou cueilleront les comestibles gratuits ».

Les germes d’un engagement citoyen

L’idée originale est née en 2008 à Todmorden, ancienne cité industrielle du Nord de l’Angleterre dont les usines ferment les unes après les autres. Deux femmes, Mary Clear et Pam Warhust décident alors de mettre leurs récoltes de fruits et légumes à la disposition de tous : un acte citoyen pour tenter de faire face à la paupérisation.

« Nous pensions, explique Estelle Brown qui a vite rejoint l’initiative de Pam et Mary, qu’il serait bon, pour que notre ville soit prospère, de créer une véritable communauté autour de la nourriture et d’éduquer les jeunes sur la provenance de ce que nous consommons ».

Le partage des récoltes fait boule de neige. Le mouvement des Incroyables Comestibles (Incredible Edible en V.O.) est né. La municipalité soutient le projet. Écoles, quartiers, commissariat de police, etc.: tous se lancent dans l’aventure et la ville se transforme en quelques mois en un potager géant.

250 communes impliquées en France

« Ce qui est intéressant dans la démarche des Incroyables Comestibles, c’est que chacun peux faire évoluer le projet. Il ne s’agit pas seulement de développer une autosuffisance alimentaire. » explique Nathan Dubois, qui anime bénévolement des initiatives dans la capitale française. « A Paris par exemple, il n’est pas possible de nourrir les habitants en plantant ça et là de la nourriture. En semant dans les espaces publics, notre objectif est davantage pédagogique. Certains enfants ne savent même pas comment poussent des tomates ! Avec les Incroyables Comestibles, l’expérience est concrète »  Certains misent sur l’idée de mieux manger, d’autre sur la pédagogie : en fonction du territoire, le projet est adapté.

S’engager dans un projet social

Ce qui a poussé le jeune homme à se lancer dans l’aventure c’est le caractère « gratuit et social » de celle-ci. « Quand le projet a débuté sur Paris, j’ai proposé de le structurer. Ce qui m’importait était de faire de ce projet un projet pérenne. J’ai donc contacté la mairie de Paris pour obtenir des accords et soutiens pour que nous puissions semer dans l’espace public. Aujourd’hui, des associations et commerces locaux ont rejoint notre démarche ».

SAMSUNG CSC

Initié il y a quelques mois, le mouvement des Incroyables Comestibles Paris compte aujourd’hui une trentaine de membres actifs pour la gestion de six sites : jardins partagés, trottoirs, devantures de boutique et maison des associations.

Envie de passer à l’action ?

Le plus simple reste de rejoindre un mouvement existant dans votre ville. Mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez facilement initier le projet dans votre commune .

Le site internet des Incroyables Comestibles de Fréland, ville pilote pour le développement du projet en France, propose cinq étapes faciles et gratuites pour vous lancer.

Il suffit d’abord de vous prendre en photo devant la pancarte de votre commune, puis de commencer à planter fruits et légumes sur un espace qui vous appartient et qui soit accessible aux passants : un rebord de fenêtre ou un jardin par exemple.

Le site national Incroyables Comestibles met à votre disposition des visuels que vous pouvez imprimer et afficher sur vos bacs de fruits et légumes : « Nourriture à partager, servez-vous librement, c’est gratuit ».

Par ailleurs, le site vous encourage ensuite vivement à créer votre page Facebook pour communiquer sur votre démarche et vous organiser entre membres.

Enfin, lorsque le mouvement aura pris de l’ampleur, la cinquième et dernière étape consistera à « polleniser le territoire », c’est à dire, à sensibiliser vos voisins, le conseil municipal, les communes avoisinantes…. pour faire de vos villes, un jardin à partager !

Image writer

Rédigé par

Camille Chaumereuil

5 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Bases et formes de coordinations pour une production entre pairs sur la base de communs | Le blog de Yannick Rumpala

Publié le 06 avril 2014

[…] « Incroyables Comestibles : partageons notre nourriture », Say Yess, 12 février 2014, http://www.say-yess.com/incroyables-comestibles-partageons-notre-nourriture/ , consulté le 23 mars […]

image commentary

Incroyables Comestibles: De la nourriture à Partager | Zèbre Solidaire

Publié le 05 mars 2014

[…] Sources de l’article: Articles parus sur Incredible Edible et Say Yess […]

image commentary

Initiative : Partageons notre nourriture ! | Sa...

Publié le 03 mars 2014

[…] Semer et partager fruits et légumes dans l'espace public : l'idée est née dans une petite ville d'Angleterre frappée par la crise économique. Depuis, cette idée simple et réalisable par tous a germé dans le monde entier... Peut-être près de chez vous ?  […]

image commentary

Incroyables Comestibles: partageons notre nourr...

Publié le 18 février 2014

[…] Semer et partager fruits et légumes dans l'espace public : l'idée est née dans une petite ville d'Angleterre frappée par la crise économique. Depuis, cette idée simple et réalisable par tous a germé dans le monde entier... Peut-être près de chez vous ?  […]

image commentary

Connaissaez-vous les Incroyables Comestibles ? ...

Publié le 13 février 2014

[…] Semer et partager fruits et légumes dans l'espace public : l'idée est née dans une petite ville d'Angleterre frappée par la crise économique. Depuis, cette idée simple et réalisable par tous a germé dans le monde entier... Peut-être près de chez vous ?  […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.