Agir au quotidien

Anne-Sophie Novel : « Les gens font du lien social sans s’en rendre compte ! »

Publié le 10 juin 2013

Docteur en économie, Anne-Sophie Novel a décidé de centrer ses travaux sur l’écologie, les alternatives durables, l’innovation sociale et l’économie collaborative. Elle vient de publier La Vie Share : mode d’emploi. Plus qu’une spécialité, l’économie collaborative est pour elle une vraie philosophie de vie.

D’où vient votre intérêt pour la thématique du développement durable ?

Anne-Sophie Novel. Une enfance passée à moitié à la campagne, des études et un parcours académiques qui m’ont sensibilisée aux questions de commerce, de finance et de développement… J’ai creusé un peu, puis déroulé la bobine de l’environnement et du développement durable en général.

La Vie Share, c’est quoi ?

Anne-Sophie NovelA.-S. N. Je me suis intéressée à la montée des logiques collaboratives dans la société dès 2009, j’ai fait des recherches et de la veille sur le sujet, et me suis rendue compte que cela permettait de mieux servir le développement durable. Sous couvert de crise, les gens agissent pour trouver des solutions, font du lien social et en plus servent la planète – sans s’en rendre compte ! La vie share, ce sont des modes de vie inspirés du partage, dans un esprit collaboratif et solidaire, tout en optimisant les capacités inusitées de nombre de biens et de compétences.

Quels sont les effets induits par ces nouveaux modes de consommation?

A.-S. N. D’un point de vue environnemental, cela permet de prolonger la durée de vie des produits et de stimuler leur utilisation. D’un point de vue social, cela tisse de nouveaux types de relations. Et d’un point de vue économique, cela permet de faire des économies, dans une version un peu système D mais indispensable aujourd’hui.

Qu’attendez-vous des jeunes face à l’économie collaborative?La Vie Share d'Anne-Sophie Novel

A.-S. N. Je n’ai pas d’attentes à titre personnel, si ce n’est que l’économie collaborative porte haut et fort des valeurs qui me sont chères (le partage, l’environnement, le respect de l’humain dans les organisations…) et que l’on ne tombe pas dans le « Co-Washing », comme il peut y avoir parfois du « Green-washing ». Je pense que les jeunes ont une façon de réfléchir et de voir les choses bien différente de leurs aînés. De plus, ils savent s’adapter et porter ces nouveaux modes de consommation. Mais l’économie collaborative doit encore convaincre un large pan de la population !

En savoir plus

–      La vie share, mode d’emploi, d’Anne-Sophie Novel, aux éditions Alternatives, 12 euros
–      Même pas mal, le blog d’Anne-Sophie Novel sur LeMonde.fr
–      Si vous souhaitez développer l’économie collaborative sur votre campus, dans une démarche de développement durable, le REFEDD a publié un guide pratique.

Image writer

Rédigé par

Manon Mella

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Notre top 3 des livres inspirants de la rentrée - Say Yess

Publié le 10 octobre 2014

[…] tous les contributeurs de ce livre, Anne-Sophie Novel, journaliste spécialisée dans l’économie durable, croit au potentiel de la jeunesse pour […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.