Agir au quotidien

A la recherche du chocolat parfait

Publié le 18 décembre 2013

D’ici quelques jours, les fêtes de fin d’année battront leur plein et vous risquerez une nouvelle fois la crise de foie. Say Yess vous propose la parade infaillible : consommer moins de cacao mais mieux. Et si pour Noël on privilégiait la qualité sur la quantité ? Nous avons mené l’enquête pour trouver les meilleurs chocolats mixant saveur et solidarité.

80 milliards de dollars: c’est en moyenne le chiffre d’affaires annuel généré par le chocolat. Pas étonnant quand on sait que le cacao, côté en bourse, représente le troisième marché alimentaire mondial, derrière le café et le sucre. La grande majorité de la transformation et de la distribution de cacao et de chocolat est contrôlée par dix entreprises multinationales alors que la production mondiale provient à 90 % de petites fermes de 2 à 5 hectares.

This is box title
Voir l’infographie du site Eclairage Public, « chocolat : un goût amer »

Pour tenter de limiter les effets négatifs de ce business globalisé, l’économie sociale et solidaire et le commerce équitable proposent une palette de solutions gourmandes pour consommer plus responsable et / ou avoir un impact social positif au niveau local. Tour d’horizon.

Le chocolat, entre business et support d’insertion

« Tout est réalisé sur place », revendique fièrement Damien Yung, directeur adjoint de l’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) de Colombelles.  Fourrage, enrobage, conditionnement… Les opérations ont effectivement lieu dans l’atelier de l’entreprise, qui a la particularité d’embaucher des personnes en situation de handicap.  « Le chocolat vendu, c’est le salaire de nos travailleurs ! » s’exclame Damien Yung en évoquant la boutique spécialisée dans le centre-ville de Caen, Gourm’handi’ses. Consommer ce type de produits permet ainsi, selon lui, de « changer le regard sur le handicap mental ».

Le chocolat peut également être un support d’activité pour des personnes en difficulté. En Champagne-Ardenne, l’atelier et chantier d’insertion Pain et Chocolat 08 propose ainsi des contrats d’une durée de six mois renouvelables à douze femmes en insertion socio-professionnelle. « Nous avons besoin sur le territoire d’une activité agro-alimentaire qui s’adresse à un public féminin » explique Anne Simon, la directrice. L’Ecole du Bio, association adossée à Pain et Chocolat, permet ensuite de former celles qui veulent construire un projet professionnel dans les métiers de la restauration.

A Paris, l’entreprise d’insertion Puerto Cacao emploie également une personne en difficulté dans sa boutique. La chocolaterie travaille par ailleurs avec La Table de Cana de Genevilliers, un traiteur solidaire, pour diversifier sa gamme. « Le chocolat crée du business, il y a des opportunités pour ce genre de produits », affirme Mathieu Alesi, directeur adjoint de Puerto Cacao, avant d’ajouter : « on a voulu créer une chocolaterie fine qui ait un réel impact social ».

This is box title

Ethique et bon, c’est possible

« Quand on cherche un cacao dans une région, on cherche aussi un projet qui offre la possibilité de faire des choses qui ont du sens d’un point de vue social », résume Christophe Eberhart, responsable du développement produits chez Ethiquable. Cependant, « le commerce équitable, ce n’est pas des ponchos et des bonnets péruviens » prévient William Tan, responsable digital et audiovisuel d’Alter Eco.

This is box title
Voir sur le site d’Alter Eco la présentation des coopératives partenaires dans la filière du cacao bio équitable

Sur place, le commerce équitable permet en effet de pré-financer les commandes de matière première, de développer des partenariats commerciaux sur le long terme avec des coopératives, de former les petits producteurs à des techniques spécifiques comme la fermentation en caisses de bois, de leur garantir un revenu minimum quel que soit le cours du cacao et de leur verser des primes de développement. Mais dans les pays du nord, il propose aussi des chocolats délicieux. « Ce n’est pas parce qu’on est équitable qu’on ne fait pas de bons produits ! » affirme Christophe Eberhart. Ethiquable vient d’ailleurs de voir deux de ses tablettes désignées Saveurs de l’année 2014. Une reconnaissance qui marque sa différenciation des goûts industriels proposés par les grandes marques.

« On lutte contre l’uniformisation des goûts en développant des produits différents » explique William Tan. « Les coopératives liées au commerce équitable défendent aussi une réalité locale, avec une qualité et un terroir bien spécifiques. C’est une arme en plus pour se différencier de la consommation de masse » renchérit Christophe Eberhart, qui compare bien volontiers un bon chocolat à un bon vin.

Vous voilà à présent armés pour offrir – ou vous faire offrir – des chocolats solidaires et/ou équitables à Noël. Au final, le chocolat parfait, qu’est-ce que c’est ? Sans doute celui qui combine qualité gustative, commerce équitable et utilité sociale locale. « Nous avons un impact positif à deux niveaux », conclut Mathieu Alesi, « au niveau international en développant des pratiques responsables avec les producteurs de cacao des pays du Sud , et au niveau local en ayant fait de Puerto Cacao une entreprise d’insertion ». En résumé, le chocolat parfait, c’est le seul qui permette de dire lorsqu’on le croque que c’est « pour la bonne cause »

This is box title

Pour aller plus loin :

–        Acheter des chocolats dans les boutiques en ligne d’Ethiquable, de Puerto Cacao, d’Alter Eco ou dans la boutique Gourm’handi’ses (8-10, rue de la Fontaine à Caen)

–        Consulter la liste des labels du commerce équitable

–        Visionner une vidéo sur le chocolat équitable par l’ONG québécoise Equiterre

–        Lire une série d’articles d’Ethiquable sur le commerce équitable et le cacao

–       Chaque année, la Plateforme pour le Commerce Équitable organise la Quinzaine du Commerce Équitable.

–      Pour en savoir plus sur le commerce équitable, le REFEDD (Réseau des étudiants français pour le développement durable) y a consacré un guide très complet. Réalisé à destination des étudiants, il est cependant une source d’informations et d’idées d’actions pour tous.

Image writer

Rédigé par

Sébastien Levrier

2 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Sous la languette de mes chaussures équitables - Say Yess

Publié le 07 mai 2014

[…] >> Le chocolat aussi peut être équitable. Découvrez notre article ici. […]

image commentary

A la recherche du chocolat parfait - Say Yess |...

Publié le 19 décembre 2013

[...] D’ici quelques jours, les fêtes de fin d’année battront leur plein et vous risquerez une nouvelle fois la crise de foie. Say Yess vous propose la parade infaillible : consommer moins de cacao mais mieux. Et si pour Noël on privilégiait la qualité sur la quantité ? Nous avons mené l’enquête pour trouver les meilleurs chocolats mixant saveur et solidarité.  [...]

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.