Culture

Recyclage instrumental : de la musique avec des bouteilles et des bidons

Publié le 22 octobre 2013

A Bagnolet, la Lutherie Urbaine recycle les rebuts de la ville pour créer des instruments de musique…et en jouer !

Une LULLitienne armée de ses percussions devant le stock de matériel. Photo Lorenzo Brendetta

Dans le local de la Lutherie Urbaine (baptisé le LULL) à Bagnolet, s’entassent tuyaux, roues de vélo, bottes en caoutchouc, bidons, bouteilles d’eau, lattes de sommier et autres matériaux de récupération. Détournés de leur vocation première, sciés, rabotés, percés et assemblés, ils deviennent claviers, flûtes ou guitares entre les doigts de fées (et de bricoleurs !) des LULLitiens. Chaque mercredi soir, ces apprentis luthiers et musiciens se réunissent autour de la jeune saxophoniste Florence Kraus pour créer les instruments. Ils se donneront en spectacle avec au printemps prochain, accompagnant un orchestre de rue professionnel.

Des instruments écolos et pas chers

Lorsque Jean-Louis Mechali, compositeur, batteur et professeur de percussions, a fondé l’association Lutherie Urbaine il y a 13 ans, l’idée était bel et bien au départ de favoriser les rencontres entre amateurs et professionnels de la musique. Mais pas seulement. Il s’agissait aussi de rendre la pratique d’un instrument accessible à tous (à commencer par ses élèves).

La solution était simple : « le recyclage des rebus de la ville », comme l’explique Mélissa Azaïche, la jeune médiatrice culturelle de l’association. Avant d’ajouter : « Les membres de l’équipe trouvent des matériaux dans la rue, les adhérents [au nombre de 200, parmi lesquels 15 bénévoles actifs, ndlr] apportent chacun de petits trésors… L’an dernier, l’un d’eux nous a amené un lit ! Les lattes du sommier sont devenues les touches d’un clavier ! Sans compter Nathalie qui nous fournit en boîtes de conserve, récupérées dans la cantine où elle travaille ».

Créer ensemble de 7 à 77 ans

Cette LULLitienne participe aux ateliers et autres événements de la Lutherie Urbaine depuis près de 10 ans déjà. « Je n’y connais rien aux notes, je joue à l’oreille », confie-t-elle une scie à la main. Pourtant, lorsqu’il s’agit de tester si les planches de bois savamment disposées sur un plan de travail émettent chacune la note attendue, elle sait identifier que le prétendu Mi sonne plutôt comme un Ré… « Pour obtenir un son plus aigu, il faut scier quelques millimètres de la longueur. Pour aller vers les graves, on fait une entaille sous la planche en son centre », explique Florence.  Toute une technique !

Tous s’y mettent avec le même plaisir et le même enthousiasme, sans distinction aucune et surtout pas celle de l’âge. Ici, dans l’atelier ado-adultes, le cadet a 16 ans et la doyenne parle de son petit-fils qui en a presque autant ! Objectif atteint : créer du lien social intergénérationnel grâce à une activité artistique qui sensibilise par la même occasion au développement durable.

La Lutherie Urbaine sur tous les fronts

C’est ce que fait la Lutherie Urbaine au quotidien, même en dehors des ateliers hebdomadaires. L’équipe intervient dans des écoles et des instituts médico-éducatifs, forme de futurs travailleurs sociaux à l’art de la « lutherie sauvage », accueille des collectifs d’artistes en résidence, établit des partenariats avec d’autres associations (notamment avec Le Refuge qui vient en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leurs parents ou encore avec France Terre d’Asile), organise des spectacles et même des échanges internationaux ! « Cet été, dans le cadre du programme Grundvig de la Commission Européenne, nous étions une semaine à Polverigi en Italie, raconte Mélissa. Nous y avons créé des instruments et donné des représentations avec deux lutheries comme la nôtre, l’une italienne, l’autre belge ».

Zéro frontière pour la Lutherie Urbaine qui s’exporte hors du LULL, hors d’Ile-de-France et hors de l’hexagone dans le cadre d’expositions, de concerts et de résidences. N’hésitez donc pas à vous inscrire à la newsletter pour être informés de ses actualités !

[nivo_slider source= »post » link= »image » size= »632×437″ limit= »10″ effect= »random » speed= »600″ delay= »3000″]
Image writer

Rédigé par

Anastasia Altmayer

2 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

La redaction

Publié le 30 mai 2016

Bonjour Mireille, merci de votre message. Nous vous invitons à prendre directement contact avec la structure citée dans l'article, qui pourra sans doute vous aider. Bien cordialement

image commentary

Mireille

Publié le 30 mai 2016

Bonjour, je viens de découvrir votre activité et je trouve cette initiative très intéressante. Je garde précieusement les bidons de sirop d'1,5 litres avec lesquels j'aimerais faire des instruments pour les enfants de la crèche. Pouvez-vous m'aider, me donner des idées. Merci d'avance. Cordialement. Mireille

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Conseils (de) pro

Job d’été : « au lieu de chercher l’offre, identifiez la structure qui vous intéresse »

Envie d’une expérience professionnelle et de renflouer votre compte en banque ? L’économie sociale et solidaire offre de nombreuses opportunités d’emploi saisonnier. Julie Ressot, conseillère au CIDJ, à Paris, nous livre ses recommandations pour dénicher un poste.

Rédigé par Oriane Raffin En savoir plus

Social, solidaire, etc.

Où et comment s’informer sur l’économie sociale et solidaire ?

Il n’y a pas que Say Yess dans la vie !

Rédigé par Say Yess En savoir plus

Culture

Des librairies de ville en ville, pour recréer du lien

A vélo ou en camion, ils ont décidé de se lancer sur les routes de leur territoire pour apporter la culture au plus près des habitants. Embarquement dans la tournée des libraires itinérants.

Rédigé par Jérémy Pain En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.