Tendances de l'emploi

Les emplois aidés, une porte d’entrée pour bosser dans l’ESS

Publié le 4 octobre 2013

Trouver un boulot stable, et en bonus, se former et bénéficier d’un suivi ? C’est possible, avec un emploi aidé. Cette année, de nouveaux dispositifs pour les jeunes permettent de trouver un job dans l’économie sociale et solidaire : l’emploi d’avenir et le contrat de génération.

Un emploi aidé, c’est quoi ?

Les emplois aidés sont des contrats de travail pour lequel l’employeur reçoit des aides de l’État, pour encourager l’embauche. C’est le cas de l’emploi d’avenir, qui vise à offrir une expérience professionnelle à un jeune, surtout dans le secteur non marchand, c’est-à-dire l’économie sociale et solidaire ou le public, en CDI ou CDD d’un an minimum.

Par ailleurs, en 2013, a été créé le Contrat de génération : l’État aide les entreprises qui embauchent un jeune en CDI, et gardent un senior.

Est-ce que je suis concerné ?

« L’emploi d’avenir est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, ou jusqu’à 30 ans pour les handicapés», explique Morgane Sauriau, conseillère à la mission locale de Paris. « Il faut être sans qualification, ou titulaire d’un niveau CAP-BEP et en recherche d’emploi depuis au moins six mois. Les habitants de zones urbaines sensibles peuvent postuler jusqu’à bac +3 s’ils justifient d’une recherche d’un an. » C’est aussi le cas des personnes vivant en zone de revitalisation rurale (ZRR) ou à l’Outre-mer.

Pour pouvoir signer un contrat de génération, il faut avoir moins de 26 ans (30 ans en cas de handicap) et que l’entreprise que l’on veut intégrer compte moins de 300 salariés (pour qu’elle bénéficie de subventions). En revanche, il n’y a aucune limitation de niveau de diplôme.

Et ça permet de trouver un emploi dans l’ESS?

Oui ! Amel Chekkal, 25 ans, était au chômage depuis 2 ans. En emploi d’avenir depuis août, elle tient l’accueil d’un établissement de l’Arepa (Association des résidences pour personnes âgées), à Meudon. « Cap emploi a postulé pour moi, ils ont mis beaucoup de volonté à me trouver un emploi», explique-t-elle.

De même, le Contrat de génération a permis à Chloé Huisman de transformer son CDD en CDI au sein de la MSA (Mutualité sociale agricole) Côtes Normandes. Depuis 2 ans elle clôturait les dossiers de personnes décédés. Désormais, elle va évoluer vers un métier de technicienne au sein de son service.  « Il y a beaucoup de départs en retraite prévus à la MSA. Notre directeur m’a donc proposé un contrat de génération. Ce dispositif permet aux seniors de transmettre des compétences qu’ils sont seuls à avoir », dit-elle.

>> Retrouvez le témoignage de Leslie, qui « en avait assez de cumuler les petits boulots » et de sa tutrice Mélody.

Une fois en poste, comment ça se passe ?

On bénéficie d’un suivi, et d’une possibilité d’accès à la formation. A MSA Côtes Normandes, un accord prévoit des formations pour les jeunes en contrat de génération. « Chacun passe un certificat d’initiation professionnelle pour mieux connaître la MSA, puis est formé sur son nouveau métier », indique Gilles Chandumont, directeur général de la structure. Le rôle du tuteur-senior est de suivre le déroulement du plan de formation.

Amel Chekkal, de son côté, est suivie par une tutrice : « On s’entend très bien. Elle me laisse lui poser toutes les questions que je veux » dit-elle. La jeune femme va également suivre des formations : prospection marketing, gestion des conflits…L’occasion, pour cette jeune travailleuse handicapée, de renforcer son employabilité. « Cela lui servira chez nous, ou dans un autre établissement d’hébergement pour personnes âgées. En effet, notre secteur ne connait pas la crise ! », indique Thierry Hannesse, le directeur de l’établissement.

Comment je postule ?

Pour trouver un emploi d’avenir, il faut s’inscrire à Pôle emploi ou contacter sa mission locale (Cap emploi pour les personnes en situation de handicap), qui reçoivent les offres des entreprises. «Le conseiller vérifie si le candidat est éligible. Si oui, il lui propose des offres adaptées », explique-t-on à Pôle emploi Île-de-France.

La mission locale assure le suivi. « Au long du contrat, trois rendez-vous sont organisés avec le jeune salarié et l’employeur. Nous parlons aussi beaucoup par téléphone », indique Morgane Sauriau. « On fait le point sur les besoins en termes de formation, on aide le jeune en matière de logement, de transport… »

Pour le contrat de génération, ce sont les entreprises qui demandent à pouvoir bénéficier de l’aide pour un recrutement récent. A Pôle emploi Île-de-France, on « conseille de démarcher des employeurs, de leur faire connaître l’aide pour les motiver à embaucher ».

En savoir plus

Le ministère en charge du Travail et de l’Emploi a mis en place deux sites d’informations :

-L’un sur l’emploi d’avenir

– et l’autre sur le contrat de génération

Uniformation a aussi un site rempli de ressources sur les emplois d’avenir.

Retrouvez enfin les témoignages de Siham (chargée de communication dans une association après un BEP en vente action commerciale), de Guillaume, jardinier dans une fondation, et d’Allan, éducateur sportif.

Image writer

Rédigé par

Anaëlle Guisset

13 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

wagner

Publié le 11 juillet 2017

bonjour ou vous situez vous ?? dans quel region ??

image commentary

santoro

Publié le 10 mai 2017

Bonjour voila jai 18ans au mois de juin je n'est aucune situation car j'ai du arréter les cour pour cause de maladie mais maintenant je n'est plus rien puis c'est trés compliquer j'aimerai trouver un petit boulot je suis trés motivé merci

image commentary

Abla Saidi

Publié le 06 mai 2017

Bjr,en ce qui me conserne je viens d'être anéantie par une nouvelle vendredi j'arrive au terme de mon contrat cui de 24mois je suis ou plutôt jai était agent d"accueil au sein d'une asso ifac Provence et étant reconnu travailleur handicapé je me suis bercer d'illusions en croyant qui"a force de volonté de travail on aller peu être me garder et non !!!! Au revoir et merci debrouille toi je vais avoir 50 ans dans 6 mois .voila

image commentary

olivieracaprisine

Publié le 08 avril 2017

Bonjour . je suis suis à la recherche d'une personne fait le ménage vous êtes d'où? Votre âge svp? Aviez vous le permis? Véhiculée? Si vous êtes toujours à mes services veillez me répond au plus vite par mail:olivieracaprisine12@outlook.fr

image commentary

cristina

Publié le 05 avril 2017

Emploi en toute urgence Je cherche une personne sérieuse et motivée pouvant faire quelques heures de ménage chez moi. Nous sommes un couple sérieux et nous avons besoin d'une personne fiable.Si vous êtes intéressé veuillez vite me contacter par mail: cristinacavestro01@gmail.com

Il n'y a plus d'autres résultats à charger.

Il n'y a pas de résultats correspondants.

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Conseils (de) pro

Job d’été : « au lieu de chercher l’offre, identifiez la structure qui vous intéresse »

Envie d’une expérience professionnelle et de renflouer votre compte en banque ? L’économie sociale et solidaire offre de nombreuses opportunités d’emploi saisonnier. Julie Ressot, conseillère au CIDJ, à Paris, nous livre ses recommandations pour dénicher un poste.

Rédigé par Oriane Raffin En savoir plus

Social, solidaire, etc.

Où et comment s’informer sur l’économie sociale et solidaire ?

Il n’y a pas que Say Yess dans la vie !

Rédigé par Say Yess En savoir plus

Culture

Des librairies de ville en ville, pour recréer du lien

A vélo ou en camion, ils ont décidé de se lancer sur les routes de leur territoire pour apporter la culture au plus près des habitants. Embarquement dans la tournée des libraires itinérants.

Rédigé par Jérémy Pain En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.