Projets inspirants, créateurs inspirés

Envie : la seconde vie de l’électroménager

Publié le 17 juillet 2013

Le réseau recycle des équipements, revendus ensuite à petit prix.

Conjuguer social et écologie. Une mission que s’est fixée Envie, leader du réemploi des Équipements Électriques et Électroniques (EEE) depuis 1984. En près de trente ans, la première association alsacienne a évolué en un réseau de 49 entreprises d’insertion.

C’est quoi une entreprise d’insertion ? On vous l’explique par là

Chacune récupère des équipements électroménagers usagés, les rénove, les recycle et les revend à petits prix, dans l’un des 45 magasins du réseau. Jean-Michel Luciotto, directeur d’Envie Trappes, dans les Yvelines, précise : « On vend de l’électroménager de marque, à partir de 99 € pour un lave-linge ». Côté emploi, « Notre asso compte 15 salariés en insertion, deux contrats d’avenir et six permanents », ajoute-t-il.

Ancré dans l’économie sociale et solidaire, le Réseau Envie compte 450 salariés permanents et 400 bénévoles dans toute la France. Chaque année, il propose 1.050 postes en insertion à des personnes éloignées de l’emploi. On trouve des boutiques dans de grandes villes comme Toulouse, Lyon, Rennes ou Strasbourg, mais aussi dans de plus petites comme Alès (30), Rosendael (59) ou Chalezeule (25).

 

Dans le même esprit : les Ressourceries

Si vous n’avez pas besoin d’électroménager mais voulez réemployer ou recycler des objets, adressez-vous à une Ressourcerie. Sans but lucratif, elle leur donne une seconde vie tout en créant des emplois. Elle collecte et valorise également des déchets encombrants qu’elle répare et revend à des prix modiques. Sur son site, le Réseau des Ressourceries en recense 94 partout en France.


3 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

C'est quoi, l'économie circulaire ? - Say Yess

Publié le 02 octobre 2014

[…] dans certaines initiatives bien connues, que ce soit le réemploi d’électroménager (avec le réseau Envie ), de meubles (avec les recycleries) ou encore dans le recyclage de vêtements (avec le […]

image commentary

Entre débutants et pros de l’ESS, coups de pouce inter-générations - Say Yess

Publié le 19 février 2014

[…] à leurs études. Ils ont donc créé un système de location d’équipements en partenariat avec Envie, une entreprise d’insertion qui vend de l’électroménager mais n’avait jamais pensé à en […]

image commentary

C'est quoi une entreprise d'insertion ? - Say Yess

Publié le 27 novembre 2013

[...] Découvrir un reportage sur l’entreprise Solidarauto 49, la mécanique au service de l’insertion ainsi que le réseau Envie, la seconde vie de l’électroménager [...]

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.