Agir au quotidien

Halte au gaspillage alimentaire

Publié le 12 juin 2013

Alors que 860 millions de personnes souffrent de malnutrition dans le monde, la moitié de la nourriture mondiale finit à la poubelle. Ça vaudrait le coup de rééquilibrer la balance, non ? Voici sept bons plans pour ne plus gâcher.

1- Organisez vos courses et votre frigo : ne pas acheter trop, et surtout bien stocker les aliments pour les conserver de façon optimale.

2- Ne confondez pas DLC (Date Limite de Consommation) – « à consommer avant »  – et DLU (Date Limite d’Utilisation optimale) – « à consommer de préférence avant ». Lorsque la DLU est dépassée, le produit peut être consommé sans risque, même s’il a perdu certaines de ses propriétés.

3 – Cuisinez les restes : une tarte avec les légumes, une bruschetta avec du pain… Voilà plein d’idées de recettes anti-gaspillage, ici et . Si vous séchez encore, tapez sur Icuisto ce qu’il reste dans votre frigo et trouvez une recette sur mesure!

4- Utilisez des astuces de grand-mère pour garder un citron coupé (saupoudrez-le de sel), une boisson gazeuse (mettez la bouteille la tête en bas) ou encore pour rafraîchir de vieilles pommes (en les ébouillantant)…

DiscoSoupe25- Listez et profitez des réductions sur les produits proches de leur date limite de consommation autour de chez vous, avec le site Zéro-Gâchis. On limite les déchets et on économise de l’argent !

6- Participez à une Disco Soupe en épluchant les fruits et légumes invendus (car tous tordus) afin de réaliser soupes, salades et jus de fruits redistribués à tous. Dans une ambiance disco, évidemment !

7- Réduisez le gaspillage en rencontrant l’âme sœur, à l’instar des Suédois. Le principe ? Deux célibataires mettent en commun ce qu’il reste dans leur frigo pour partager un repas… et plus si affinités !

Pour aller plus loin
Et pour en savoir plus sur le gaspillage alimentaire, le REFEDD (Réseau des étudiants français pour le développement durable) y a consacré un guide très complet. Réalisé à destination des étudiants, il est cependant une source d’informations et d’idées d’actions pour tous.
Image writer

Rédigé par

Apolline Guichet

2 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Community Shop, un ticket vers la réinsertion - Say Yess

Publié le 27 novembre 2014

[…] Gary Stott, 500 000 tonnes de nourriture comestible finissent chaque année dans une décharge ou une usine de méthanisation au Royaume-Uni. “La […]

image commentary

Une soupe anti-gaspi aux épluchures de légumes - Say Yess

Publié le 24 janvier 2014

[...] 24% d’entre ce qui est jeté correspond à des restes de repas. Il existe pourtant des astuces toutes simples pour limiter le gaspillage alimentaire, sans aller forcément jusqu’à organiser une [...]

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Pourquoi se compliquer la vie en créant une entreprise éthique et solidaire ?

Comme si créer une entreprise ce n'était pas suffisamment compliqué, certains y ajoutent des ambitions écologiques, sociales et solidaires... Seraient-ils un peu maso?

Rédigé par Laure Jouteau En savoir plus

Tech

L’agriculture urbaine boostée par le numérique

Et si les agriculteurs, jardiniers ou botanistes locaux s'unissaient aux acteurs du web ? C'est le principe des rencontres « Hackgriculture », proposées par le collectif « Nantes ville comestible » qui vise à mêler les énergies locales pour penser la ville comestible. Avec le numérique comme engrais.

Rédigé par Jeanne La Prairie En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.