Agir au quotidien

Une mode éthique est-elle possible ?

Publié le 26 avril 2018

Dans son livre, Majdouline Sbai dresse un sombre tableau de la fast fashion et de ses impacts sur l’environnement et les hommes. Mais elle livre aussi des pistes pour une mode plus responsable. Tant du côté des producteurs que des consommateurs.

Culture des matières premières, transformation, transport, utilisation, recyclage : votre jean ou votre tee-shirt ont des impacts environnementaux et sociaux lourds à toutes les étapes de leurs productions. Si on ajoute à cela le fait qu’en 20 ans, les Français ont doublé leur consommation de vêtements, on comprend rapidement pourquoi il est urgent d’agir.

Entre, d’un côté, les usines cauchemardesques d’Asie du sud-est – à l’instar du Rana Plaza – où adultes et enfants sont exploités et de l’autre, des filières textiles ravagées en Europe, la sociologue Majdouline Sbai interroge, dans son ouvrage, le fonctionnement du monde de la mode aujourd’hui. « Chaque année, 140 milliards de vêtements sont produits dans le monde, soit quatre fois plus qu’en 1980 », détaille-t-elle. Toujours plus de collections, toujours moins chères, de moins bonne qualité et surtout, toujours moins portées par leurs propriétaires.

>> A (re)lire sur Say Yess : Mode éthique, ces marques qui nous habillent autrement

Une mode qui aliène les consommateurs, qui pollue (il s’agit de la deuxième industrie la plus polluante après l’extraction pétrolière, rappelle Majdouline Sbai) et qui exploite, tant chez les producteurs de matières premières que dans les usines textiles.

Entrez dans la fashion revolution

Une fois ce triste constat développé, la sociologue s’intéresse à l’émergence, depuis plusieurs années, d’une mode éthique, responsable et durable. Une mode qui opère « selon des valeurs morales : respect des hommes, de la planète et de soi ». Majdouline Sbai s’appuie sur de nombreux exemples réussis (Veja, 1083, etc.) pour nous montrer ce qu’il est possible de faire aujourd’hui.

Un livre accessible, qui nous aide à nous interroger sur notre consommation vestimentaire et donne des solutions concrètes pour, à notre tour, changer notre façon de vivre notre habillement. L’auteure propose ainsi « huit actions pour rendre la mode éthique » et participer, à notre échelon, à la « fashion revolution ». Un acte politique, affirme-t-elle.

This is box title
Une mode éthique est-elle possible ?
De Majdouline Sbai
Parution le 26/04/2018 – Rue de l’Echiquier – 13 euros
Image writer

Rédigé par

Oriane Raffin

0 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Agir au quotidien

Le numérique au service de l’accessibilité

Déplacements, loisirs ou encore communication avec les autres peuvent rapidement se transformer en parcours du combattant pour les personnes en situation de handicap. Des start-ups et associations ont lancé des applis pour faciliter leur quotidien et changer la perception du handicap. Zoom sur trois d’entre elles.

Rédigé par Béatrice Catanese
le 4 mai 2018 En savoir plus

Sports & loisirs

A Toulouse, le rugby encourage le respect et la solidarité

L’asso Terres en Mêlées fait du rugby un outil de lien social. Objectif : transmettre des valeurs essentielles aux jeunes de quartiers difficiles, valeurs que l’on retrouve dans ce sport.

Rédigé par Claire Villard
le 30 avril 2018 En savoir plus

Citoyenneté

Je boycotte donc je suis

Sur la plateforme i-boycott.org, plus de 90 000 boycotteurs sont réunis pour exprimer leur mécontentement face aux pratiques de certaines entreprises. Une façon, aussi, de s’informer sur les alternatives.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 23 avril 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.