Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Publié le 23 février 2018

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Qu’est ce qui t’a poussé à tenter le Service Civique ?

Très vite lors de mes premières expériences en tant que pâtissier, j’ai ressenti l’envie d’exercer un autre métier plus en adéquation avec mes valeurs comme l’écologie ou les modes de vie alternatifs. Le Service Civique était une bonne solution car il n’y a pas besoin de diplôme ou d’expérience particulière. Grâce à l’association Concordia, j’ai trouvé une mission de juin à novembre 2017 aux Canaux, une Maison des économies solidaires et innovantes, véritable lieu de partage et d’expériences autour de l’ESS.

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

Mes missions étaient l’animation et l’organisation d’événements à travers des ateliers et des conférences pour mettre en valeur des structures de l’entrepreneuriat social. Je ne connaissais pas du tout le secteur avant de commencer mon service civique, et il a fallu une petite période d’adaptation pour mieux appréhender l’écosystème. Mais c’est passionnant ! Cela m’a permis de découvrir beaucoup d’acteurs et de me rendre compte du dynamisme du secteur. Après un Service Civique de 6 mois, j’ai été embauché en CDD dans la structure. Depuis, je suis beaucoup plus épanoui dans ma vie ! Quand je me lève le matin, j’ai le sentiment de faire des choses utiles à la société. J’avais vraiment envie de vivre pour essayer d’initier un changement. C’est très stimulant de voir que ça bouge et dans le bon sens !

En quoi cette expérience a suscité chez toi une vocation ?

Le Service Civique a été un tremplin qui m’a ouvert de nouvelles perspectives professionnelles. Je ne me doutais pas du tout à quel point le service civique allait me transformer. J’ai de nouvelles idées, comme de me lancer d’ici quelques années dans l’ouverture d’un tiers-lieu au Pays basque qui mettrait en valeur des initiatives locales avec une programmation éclectique. L’ESS est un milieu en plein développement, il y a beaucoup d’opportunités à saisir et de projets à mettre en place. Et si je retourne à la pâtisserie un jour, ce sera dans l’économie sociale et solidaire avec un projet respectueux de l’homme et de la planète !

This is box title
Le Service Civique, c’est quoi ?

C’est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s’effectue en France ou à l’étranger. Il est ensuite valorisable dans le cadre de sa recherche d’emploi.

En savoir plus : http://www.service-civique.gouv.fr/

Image writer

Rédigé par

Déborah Antoinat

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

BOOG KANGA Basile Armand

Publié le 24 mars 2018

L'ESS, voilà un nouveau regard sur soi, autrui et la société,; bref , partout où l'humain se trouve. Nos dirigeants devraien, s'ils veulent vraiment servir et non se servir, promouvoir sérieusement cette nouvelle économie. Je suis militant de l'ESS en Afrique centrale, au Cameroun. Je suis l'un des soldats qui fait partie d'un groupe de jeunes formateurs qui travaillent sur le terrain pour pour hâter l'avenue de l'ESS au pays. C'est pas facile. Nous sommes encore esseulés. Nous voulons nous inspirer de votre chantier.

Sur le même thème

Décryptage

  • Co-création : entreprises classiques et sociales alliées pour la bonne cause

    Lire la suite
  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Culture

La Bénévolante : l’insertion socio-professionnelle version festive

A Toulouse, une association propose à des jeunes en difficulté sociale ou scolaire un grand bain de culture. Bénévoles sur des festivals, c'est aussi une manière de faire naître des vocations lors de ces joyeux chantiers.

Rédigé par Claire Villard
le 14 juin 2018 En savoir plus

Citoyenneté

Jeunes à la Croix-Rouge : « Arrêter mon engagement, ce n’est pas possible ! »

Bénévoles ou volontaires, 13 000 jeunes s’impliquent dans les missions de l’association française. Témoignages de deux d’entre eux.

Rédigé par Say Yess
le 12 juin 2018 En savoir plus

Solidarités

Retrouver du lien grâce à la cuisine

Visant à rompre l’isolement des habitants d’un quartier, les Petites Cantines proposent des moments de cuisine participative pour retrouver du lien. Les établissements se multiplient à Lyon. Et prochainement dans d’autres villes.

Rédigé par Jérémy Pain
le 7 juin 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.