Sports & loisirs

DIY : et si vous faisiez vous-même vos cadeaux de Noël ?

Publié le 18 décembre 2017

Cosmétiques, meubles ou accessoires en bois, sérigraphie, couture… des associations vous accompagnent pour créer vous-même. Même si vous n’y connaissez rien ! La seule chose qui compte ? Votre motivation !

Se lancer dans la menuiserie

« Je pense que ce sera le cadeau de mon père », confie Sophie, 30 ans. La jeune chef de produit, casque anti-bruit sur les oreilles, peaufine un jeu flamand en bois dans l’atelier de l’association Extramuros, en haut du quartier de Ménilmontant, à Paris. C’est la première fois de sa vie qu’elle crée de ses mains un objet en bois. Depuis septembre, elle vient régulièrement aux ateliers d’auto-fabrication du mercredi soir, durant lesquels les encadrants menuisiers de la structure et les autres participants guident les novices.

Ponceuse, scie électrique mais aussi marteaux et clous rythment la soirée. Marie-Pierre est une assidue : depuis deux ans, elle participe aux ateliers. A son actif ? Des lampes, des lampadaires, une table basse… parfois pour elle, parfois pour les amis et la famille. Ce soir-là, elle se concentre sur un porte-manteau. « Il sera pour Clément, il a vu le projet et il lui plait bien ! ». Non loin d’elle, Samuel vient aussi de temps en temps, pour « profiter de l’espace et du matériel » mis à disposition par l’association. Son projet du moment ? Un skate.

« Notre association a pour but de sensibiliser au réemploi, tout en favorisant le vivre-ensemble et en œuvrant pour l’amélioration citoyenne du cadre de vie », explique Aubin Crestani, chargé de partenariats au sein d’Extramuros. Parallèlement à des chantiers éducatifs proposés par l’association, ou des actions avec les habitants du quartier, les ateliers du mercredi soir sont ouverts à tous. Pour créer à partir de bois récupéré : « On fonctionne comme un fablab où chacun travaille sur son projet, dans un climat d’entre-aide », précise Aubin. « Nous ne sommes pas dans une prestation marchande ». Emile, 26 ans, est venu pour créer sa table basse. Il apprécie les « échanges » entre les participants : « ce n’est pas un cours descendant, c’est vraiment collaboratif ».

This is box title
En pratique : Pour participer aux ateliers Ménilibres d’Extramuros, l’association, il faut adhérer à la structure (30 euros par an, 15 euros en tarif réduit). Ensuite, les participants font des dons libres lors des ateliers.

Et ailleurs ? A Montpellier, la Menuiserie collaborative ouvre également ses portes aux particuliers souhaitant créer des projets. A Paris, les ateliers Chutes libres permettent également de réaliser des petits objets à partir de bois de récupération. A Toulouse, Bois et Cie forme ses adhérents au travail du bois.

Concocter des cosmétiques doux pour la peau et l’environnement

Autre lieu, autre ambiance. Dans le café la Trockette, de la ressourcerie parisienne La Petite Rockette, Véronique de l’association Communerbe propose des ateliers pour créer des produits du quotidien plus sains. Déodorant, crème pour le corps, savon, dentifrice… « Ce qui m’intéresse, c’est de proposer la fabrication de produits du quotidien avec des ingrédients faciles à se procurer et accessibles à tous », explique-t-elle. Comme ce déodorant à base d’huile de coco. C’est aussi l’occasion de faire prendre conscience aux participants de la dangerosité sur le long terme de certaines substances.

Les ateliers sont à prix libre, à partir de 5 euros, « pour permettre à tout le monde de venir ». Et les participants échangent et apprennent à utiliser les plantes ou les huiles essentielles. « Mon idée n’est pas de donner une recette figée, mais plutôt une base, que chacun peut s’approprier et adapter en fonction de ses envies et ses besoins », précise Véronique, formée en botanique et plantes médicinales à l’Ecole des plantes de Paris.

Alors des cosmétiques home made sous le sapin ? « Il faut se lancer, et à plusieurs, c’est plus agréable et souvent plus simple », confie Véronique.

This is box title
En pratique : L’association Communerbe propose des ateliers à la Petite Rockette mais aussi dans des centres culturels, notamment en Seine-Saint-Denis.

Et ailleurs ? On retrouve des ateliers cosmétiques dans de nombreuses associations locales. Le site du label Slow cosmétique en recense dans tout le pays et les associations zéro déchet proposent régulièrement des formations, comme à Rouen, par exemple.

Vêtements, accessoires, doudous : lancez-vous dans la couture !

Cousins, tabliers, doudous ou même vêtements uniques : ressourceries, centres sociaux ou associations proposent des cours de couture ponctuels ou réguliers qui vous permettent de créer de vos dix doigts, à partir de textiles neufs ou recyclés ou de vous lancer dans la customisation.

Guidés pas à pas ou en ateliers libres, on apprend les bases et réalise ses premiers chefs d’œuvre !

This is box title
Trouver un atelier de coutures :

Renseignez-vous auprès des centres sociaux ou des ressourceries proches de chez vous. Des associations ou des créateurs indépendants peuvent également proposer des cours : ouvrez vos oreilles !

Image writer

Rédigé par

Oriane Raffin

0 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Ensemble, ici et maintenant

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • L’affranchi jardinier

    icone-youtube-play

    Par: Step Aside Project

  • Le tourisme m’a sauvé

    Alternative Urbaine à Paris - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

Agir au quotidien

Le numérique au service de l’accessibilité

Déplacements, loisirs ou encore communication avec les autres peuvent rapidement se transformer en parcours du combattant pour les personnes en situation de handicap. Des start-ups et associations ont lancé des applis pour faciliter leur quotidien et changer la perception du handicap. Zoom sur trois d’entre elles.

Rédigé par Béatrice Catanese
le 4 mai 2018 En savoir plus

Sports & loisirs

A Toulouse, le rugby encourage le respect et la solidarité

L’asso Terres en Mêlées fait du rugby un outil de lien social. Objectif : transmettre des valeurs essentielles aux jeunes de quartiers difficiles, valeurs que l’on retrouve dans ce sport.

Rédigé par Claire Villard
le 30 avril 2018 En savoir plus

Citoyenneté

Je boycotte donc je suis

Sur la plateforme i-boycott.org, plus de 90 000 boycotteurs sont réunis pour exprimer leur mécontentement face aux pratiques de certaines entreprises. Une façon, aussi, de s’informer sur les alternatives.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 23 avril 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.