Agir au quotidien

Pourquoi choisir une banque coopérative et solidaire ?

Publié le 15 septembre 2017

Marre de confier vos économies à des banques au fonctionnement opaque ? Envie que votre épargne soit affectée à des projets écolos ou solidaires ? Décryptage des spécificités de banques coopératives qui ont le sens de l’intérêt général.

Image extraite du film de présentation du Crédit coopératif

Image extraite du film de présentation du Crédit coopératif

Dans l’économie sociale et solidaire (ESS), deux banques coopératives font parler d’elles : La Nef et le Crédit Coopératif. Quelles sont les différences avec des établissements plus classiques ? Décryptage.

#1 Agir pour la planète et une société plus solidaire

Ici, pas de soutien aux énergies fossiles, à l’armement ou aux pesticides ! « Banque de référence de l’ESS, le Crédit Coopératif finance le domaine sanitaire et médico-social, l’hébergement, l’enseignement, l’insertion, les coopératives, la préservation de l’environnement ou encore la lutte contre l’exclusion », explique Christophe Vernier, Directeur du sociétariat et de la RSE. Tout comme La Nef, cette banque coopérative oriente ses financements vers des projets à impact positif pour les territoires. Les clients peuvent choisir le domaine qu’ils veulent soutenir : environnement, économie sociale et solidaire, etc.

Pour accorder ou non un crédit, les deux banques suivent un même credo : rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. « On a conscience que c’est impossible d’être parfait. On se refuse donc de mettre en place des grilles trop strictes », explique Léo Miranda, Directeur marketing de La Nef. « Nous souhaitons une approche humaine. En plus de l’analyse du projet, nous réalisons une visite systématique du porteur du projet. » Au Crédit coopératif, quand un doute existe, un comité interne composé de plusieurs directeurs, dont Christophe Vernier, étudie les dossiers.

C'est la zone de titre
La Nef n’est pas encore une banque à part entière. Elle offre des produits d’épargne (placements longue durée) mais pas de compte courant, de chéquiers, etc. Plus d’infos sur leur site. Pour vous renseigner sur offres du Crédit Coopératif, prenez rendez-vous avec une agence près de chez vous. Ou contactez la e-agence, banque à distance.

#2 Savoir où va votre argent

« Ici, on dit à nos clients ce qui se passe ! », explique Léo Miranda. Chaque année, La Nef rend publique la liste complète des projets financés grâce aux dépôts. « Nos clients viennent à 50% pour la transparence, à 50% pour financer des projets à impact positif. »

Si le Crédit Coopératif est plus contraint en raison du secret bancaire, la banque s’efforce d’expliquer son fonctionnement et les modalités de circulation des dépôts. « L’argent déposé est utilisé sous forme de prêts à long terme ou prêts de trésorerie à court terme. 70% de nos crédits sont investis dans l’ESS ou des éco-activités. Le capital appartient aux clients-sociétaires. Nous mettons en réserve la majorité de nos excédents », détaille Christophe Vernier. La banque organise aussi des évènements pour donner la parole aux porteurs de projets et entreprises qu’elle finance.

#3 Dire non à la spéculation

Les deux établissements ont une vision très claire sur la spéculation : pas de ça chez eux ! Christophe Vernier précise : « Nous ne finançons que des opérations qui répondent à des besoins réels de nos clients. Nous n’offrons jamais la possibilité de faire des opérations de spéculation déconnectées des besoins d’une activité réelle ».

NEF
Page d’accueil du site de la NEF

A La Nef, aucun risque : la coopérative fonctionne selon une logique de pot commun et en circuit fermé. « Chaque année, les 80 à 100 000 millions d’épargne servent à financer les projets dans la même proportion. On utilise de l’argent du déposant et on la prête. C’est la banque dans son plus simple appareil », explique Léo Miranda.

#4 Pas de course aux bénéfices

Comme l’implique la forme coopérative, La Nef et le Crédit Coopératif mettent en réserve la majorité de leurs excédents. Ces réserves alimentent les fonds propres et permettent aux établissements d’accorder plus de crédits et d’investir pour leur développement. Dans le cas du Crédit Coopératif, le reste est distribué aux sociétaires sous forme de rémunération de leurs parts sociales et de ristourne coopérative.
A La Nef, 70 à 80% des excédents sont placés en réserve pour être sûr de stabiliser le modèle économique de la coopérative. « La Nef n’a pas vocation à devenir une entreprise avec une très forte rentabilité. Ce serait bien d’amener une rémunération du capital pour les sociétaires mais elle n’excédera pas 2% », précise Léo Miranda.

C'est la zone de titre
Pour répondre à une forte demande des épargnants, La Nef a lancé la plateforme de crowdloading « Prêt de chez moi ». Commerce équitable, pédagogie alternative, production de films, etc. Un moyen d’affecter votre épargne à un projet à impact positif ET local.

#5 Des sociétaires qui ont leur mot à dire

A La Nef et au Crédit Coopératif, le capital appartient dans sa totalité aux sociétaires. Leur droit de vote s’exprime lors de l’assemblée générale selon un principe 1 personne = 1 voix. Mais les deux établissements vont plus loin que l’impose leur statut coopératif. Christophe Vernier explique : « On a mis en place des instances locales autour des agences où siègent des représentants des différents secteurs de clientèle. Les conseils d’agence sont regroupés en comités de région et au niveau national. Dans ces lieux de dialogue coopératif, les sociétaires sont des vigies : ils expriment leurs attentes sur le fonctionnement de la banque ». Ces sociétaires sont des personnes morales, associations ou entreprises de l’ESS comme Biocoop, les Jardins de Cocagne, et également des particuliers.

A La Nef, qui compte 40 000 sociétaires – toutes des personnes physiques, la vie coopérative est animée. « L’implication des sociétaires permet d’avoir une respiration, d’avoir un échange entre ceux-ci, les instances de La Nef et les équipes opérationnelles », raconte Léo Miranda.

Certains sociétaires actifs visitent les porteurs de projet quand aucun conseiller n’est sur place ou disponible. Ces bénévoles diffusent des informations sur La Nef, interviennent sur les territoires, participent à des groupes de réflexion et sur l’avenir La Nef. Et les jeunes ? « C’est un peu la difficulté, on a du mal à les attirer », regrette Léo Miranda. A bon entendeur….

Vous avez ouvert un compte courant ou un livret à La Nef ou au Crédit coopératif ? Partagez votre retour d’expérience en commentaire !

Image writer

Rédigé par

Pauline Bian-Gazeau

3 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

La redaction

Publié le 20 septembre 2017

@worms Merci pour cette précision !

image commentary

worms

Publié le 19 septembre 2017

Sociétaire à la Nef depuis 2003 je fais parti depuis 2014 des sociétaires actifs, pour faire connaître la Nef au grand public, pour faire connaître les projets financés par la Nef au niveau local, en organisant des visites de ces projets en en faisant de la publicité une précision sur votre présentation, la Nef ne propose pas que des placements à long terme, mais aussi des livrets d'Epargne

image commentary

Lucie

Publié le 19 septembre 2017

J'étais prête à ouvrir un compte au Crédit Coopératif.. Et puis en me renseignant un peu plus sur les avis des clients, je me rendais compte des nombreuses critiques sur cette banque coopérative, pas toujours très claire. Je suis donc en attente. J'aurais aimé la NEF mais elle ne propose pas de cartes bancaires... J'attend vos avis avisés !

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Comment sortir les SDF de la rue

    Sortir les SDF de la rue - l'Echo positif
    icone-youtube-play

    Par: L'Echo Positif

  • Esta Es Una Plaza ! C’est un jardin solidaire

    Esta Es Una Plaza ! C’est un jardin solidaire - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • Toit à Moi, un concept innovant pour réinsérer les sans-abris

    SideWays #2 - Toit à Moi - Un concept innovant pour réinsérer les sans-abris
    icone-youtube-play

    Par: Sideways

Nos derniers articles

Sports & loisirs

DIY : et si vous faisiez vous-même vos cadeaux de Noël ?

Cosmétiques, meubles ou accessoires en bois, sérigraphie, couture… des associations vous accompagnent pour créer vous-même. Même si vous n’y connaissez rien ! La seule chose qui compte ? Votre motivation !

Rédigé par Oriane Raffin
le 14 décembre 2017 En savoir plus

Les coeurs simples, textes rassemblés par Albert Algoud, publié chez Casterman.
Culture

5 (nouvelles) BDs pour un Noël engagé !

Plonger dans les problématiques de l’agriculture biologique, découvrir l’enfance d’un grand homme inspirant ou s’émouvoir des « cœurs simples », grands oubliés de la littérature… C’est tout cela (et plus encore !) que l’on vous propose dans cette sélection de BDs engagées, à offrir à Noël.

Rédigé par Emmanuelle Genoud
le 14 décembre 2017 En savoir plus

BTS éco-gestion ESS - Lycée René Cassin
Etudes & formations

Un BTS option ESS pour élargir ses horizons

Le lycée professionnel parisien René Cassin s'est illustré en lançant un BTS Compta-gestion option ESS en 2017. S'il existait déjà des masters tournés vers l'Économie sociale et solidaire en France, cette formation de niveau Bac +2 est une première. Reportage.

Rédigé par Anaëlle Guisset
le 11 décembre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.