Conseils (de) pro

Le web peut booster votre recherche d’emploi !

Publié le 3 avril 2017

La plateforme CLICNJOB, créée par une association, accompagne gratuitement les 16-25 ans dans leur recherche de job. Ludique et pratique, on a testé pour vous.

Des quiz, des vidéos, de l’humour… sur CLICNJOB, on apprend à chercher un emploi en s’amusant. Car la plateforme a travaillé pendant plusieurs mois avec des missions locales pour créer un outil adapté aux jeunes. Orientation, formation, recherche d’emploi, candidature, informatique : toutes les thématiques clés de l’insertion professionnelle sont abordées.

« Pour les contenus pédagogiques et pour les formats, on a collaboré avec des professionnels de missions locales et avec des jeunes en insertion, explique Thomas Vandriessche, chef de projet CLICNJOB. On s’est inspiré de leurs pratiques numériques pour proposer beaucoup de quiz et de vidéos, de l’interactivité sur l’ensemble des contenus pédagogiques pour que les messages soient mieux intégrés ».

Chercher un travail tout en s’amusant

René Vignolle est conseiller en insertion professionnelle depuis 2010 au sein de l’Habitat Jeune Ô Toulouse. Il utilise la plateforme via des échanges individuels et collectifs avec les jeunes de la résidence, tous âgés entre 18 et 25 ans. « On organise des apéros CLICNJOB deux fois par semaine, raconte le conseiller. La « gamification » permet d’emmagasiner des connaissances avec un système de points, comme dans un jeu vidéo. On fait des quiz ensemble et cela suscite des débats. Après ils retravaillent individuellement. Le côté décalé reprend bien les attitudes, l’humour et les codes des jeunes !»

C’est aussi ce qui a convaincu Emma 20 ans, résidente de l’Habitat Jeune Ô Toulouse : « C’est très ludique, on prend plaisir à apprendre de nouvelles connaissances sur l’emploi et la formation, cela m’a permis de découvrir de nouvelles notions. Les outils CV et lettre de motivation nous donnent de bons conseils pour mettre en valeur nos compétences. Faire un quiz est plus motivant que d’écouter quelqu’un parler pendant une heure pour nous apprendre à faire un CV ! »

Voir le numérique comme un plus

Pour les professionnels de l’insertion professionnelle, cet outil numérique vient en complément de l’accompagnement réalisé quotidiennement  au sein de leurs structures. Alain Irigaray est conseiller en insertion et référent numérique de la Mission Locale Avenir Jeunes Pays Basque. Il accueille depuis 13 ans les jeunes de 16 à 25 ans. « C’est un outil supplémentaire très intéressant, estime le conseiller. Certains ne pensent pas forcément à utiliser les outils numériques pour la recherche d’emploi. CLICNJOB permet de casser un peu cette frontière, de permettre à certains jeunes de penser le numérique comme un moyen de faciliter leur insertion sociale et professionnelle. »

A la recherche d’un emploi ? Say Yess vous livre des conseils et des témoignages pour vous guider.

Fabien, 21 ans, en recherche d’emploi sur la Côte Basque est utilisateur du site depuis quelques semaines. « Cela permet de réfléchir à ses propres pratiques de recherche d’emploi et de se poser des questions auxquelles on ne pense pas toujours, raconte le jeune homme. J’ai par exemple compris que je n’avais pas exploité mon propre réseau et celui de mon entourage pour trouver un boulot. Toutefois, la présence du conseiller à nos côtés est essentielle car ils sont un véritable appui. Les deux ensemble, c’est le top !»

La plateforme gratuite est portée par l’association WeTechCare dont l’ambition est de réduire les inégalités d’accès aux outils numériques dans le monde du travail. Cette « start-up sociale » a été lancée par Emmaüs et Google pour réduire la fracture numérique. CLICNJOB a déjà convaincu 40.000 utilisateurs et 28.000 CV ont été créés.

Image writer

Rédigé par

Déborah Antoinat

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Natacha

Publié le 10 avril 2017

C'est bon à savoir, merci pour ces infos enrichissantes. Et en parlant de web, il faut effectivement, faire un peu plus d'effort dans les recherches, en essayant de cibler les propositions alléchantes, sur différentes sites. Ceci, afin de pouvoir effectuer le bon choix, pour ne pas perdre du temps.

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Comment changer de métier ?

    Béatrice Moulin et Clara de Switch Collective
    icone-youtube-play

    Par: Changer le monde en 2 heures

  • Le métier d’agent-e d’entretien d’espaces verts

    Agent d'entretien des espaces verts - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Vivre sans déchets

    Vivre sans déchets - L'Echo positif
    icone-youtube-play

    Par: L'Echo Positif

Nos derniers articles

Xoel ramasse des haricots secs.
Planète

Maraîchage bio : l’insertion par la case nature

Partout en France, des chantiers d’insertion accueillent des publics éloignés du marché du travail. Avec le travail de la terre, c’est la confiance en soi et les projets professionnels qui se renforcent.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 20 octobre 2017 En savoir plus

Citoyenneté

Des labos citoyens vous embarquent dans la recherche

Pour faire face au manque de moyens des laboratoires publics ou au cloisonnement des disciplines, des scientifiques sortent des labos traditionnels et mènent leurs recherches avec l'aide des citoyens.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 13 octobre 2017 En savoir plus

Pique nique avec des réfugiés à Meyrargues.
Solidarités

Bienvenue dans nos villages !

Face au phénomène de désertification rurale, l’arrivée de demandeurs d’asile originaires de Syrie, d’Erythrée, de Somalie, de Tchétchénie ou encore du Soudan apporte un nouveau souffle dans des villages de France.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 11 octobre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.