A vous de jouer !

Coopérons !

Doudou, orchestre ou chocolat : des Scops se cachent dans votre quotidien

Le doudou de votre enfance, l’orchestre préféré de votre maman, votre fournisseur d’électricité ou l’auto-école de votre petit frère ont peut-être un point commun : tous ces produits ou services sont proposés par des sociétés coopératives où chaque salarié pèse du même poids dans les décisions.

Des peluches de la Scop Moulin Roty
3
Les peluches Moulin Roty

Chaque jour, sans le savoir, vous faites confiance à de nombreuses Scops. Revue d’exemples pour découvrir ces coopératives insoupçonnées, cachées dans votre journée.

Au petit déjeuner : du chocolat et du sucre Ethiquable

Votre petit frère se réveille, il s’assied à table pour prendre son chocolat issu du commerce équitable. Il ne lâche pas sa peluche Moulin Roty. Sans le savoir, en serrant son doudou et en buvant son chocolat, il est un acteur de l’économie sociale et solidaire.

Les salariés d'Ethiquable pèsent tous du même poids dans les décisions

Les salariés d’Ethiquable pèsent tous du même poids dans les décisions

Sur le paquet de chocolat Ethiquable, peu d’indices permettent au public de repérer que cette marque de produits issus du commerce équitable est une société coopérative. Une simple phrase surplombe le logo : “entreprise coopérative, solidaire et citoyenne”. Une communication à minima que Rémi Roux, l’un des co-fondateurs de Ethiquable assume : “On a tellement de choses à raconter : on doit expliquer le commerce équitable, parler de l’agriculture bio ou de l’agriculture paysanne. Le fait qu’on soit en Scop arrive ensuite”. Convaincu des vertus du statut coopératif, Rémi Roux réfléchit cependant à un moyen d’expliquer ce statut au grand public qui consomme ses produits au quotidien.

L’un des arguments qu’il met en avant quand il est invité à une table ronde ou une manifestation, c’est que l’entreprise fait partie du bien commun. Elle appartient aux salariés et ne peut pas être rachetée par un investisseur extérieur ou un concurrent. “Pour nous c’est un label supplémentaire. Une garantie pour le consommateur qu’on ne fait pas un coup marketing”, explique le dirigeant.

A midi : on règle le restaurant avec un chèque déjeuner

Le saviez-vous ? Quand vous payez votre restaurant avec un chèque déjeuner le midi, vous faites vivre un grand groupe international, Up, dont la maison mère est une société coopérative en France. Un statut clairement mis en avant dans la communication numérique du groupe, mais pas forcément sur les chèques déjeuner.

Jusque dans les années 1980, les Scops avaient tendance à se dire : ‘Pour vivre heureux, vivons cachés’. Aujourd’hui, on assume notre statut coopératif

Pour Jean-Philippe Poulnot, administrateur et responsable des partenariats politiques du groupe, il y a eu une vraie prise de conscience. “Jusque dans les années 80, les Scops avaient tendance à se dire : ‘Pour vivre heureux, vivons cachés’. Aujourd’hui, on assume notre statut coopératif et notre place sur le marché. On affirme et on prouve que notre modèle économique différent fonctionne.” Il estime donc que “la coopérative n’est plus un frein mais un moteur quand on voit que certains redistribuent jusqu’à 98% des bénéfices aux actionnaires”. Il insiste d’ailleurs sur le fait que le résultat de la Scop est réinvesti à 45 % dans le développement et à 45 % de manière totalement égalitaire entre les salariés.

 

Fin de journée : un cours de conduite dans une Scop

La journée de cours ou de boulot s’achève, il est désormais temps de récupérer votre petite soeur dans son auto-école. Elle a peut-être choisi un centre de formation où les salariés ont tous le même poids dans les décisions stratégiques de l’entreprise. Pour trouver des Scops dans tous les secteurs d’activité, cherchez sur ce site.

Une auto-école coopérative à Aubonne (06)

Une auto-école coopérative à Aubonne (06)

Soirée : un concert de musique classique avec l’orchestre de chambre du Capitole

Les Scops sont présentes dans tous les domaines. Les amateurs de musique classique qui profitent d’un concert de l’orchestre de chambre du Capitole à Toulouse ne se doutent pas un instant que les musiciens sont aussi décideurs dans leur orchestre. En 2004, quand l’association a été mise en liquidation judiciaire, les salariés se sont battus pour reprendre l’orchestre en  coopérative. “On a été créatifs, inventifs, on a changé le processus de création, on a joué dans dans des petites salles, plus souvent. Et c’est un succès”, détaille Renaud Gruss, l’administrateur général.

orchestre-brice-devos

L’orchestre de chambre du Capitole, à Toulouse : une Scop mélomane !

Il est désormais temps de se coucher. Un dernier coup d’oeil à votre téléphone. Les informations qui lui arrivent transitent peut-être par un réseau de télécommunication construit par Scopelec, l’une des grandes Scop françaises. Vous pouvez éteindre la lumière fournie par Enercoop, votre fournisseur coopératif d’électricité.

scopelec

La société de télécommunications Scopelec est elle aussi coopérative.

Et demain matin, si vous enfilez une veste, sachez que le tissu a peut-être été fabriqué par Clarenson, une Scop tarnaise qui produit des tissus haut de gamme. Les Scops sont partout, on vous dit !

Auteur de l'article : Pierre Vincenot

Laisse un commentaire

3 réponses pour "Doudou, orchestre ou chocolat : des Scops se cachent dans votre quotidien"

  1. shop&coop dit :

    et pour favoriser l’ESS dans vos achats quotidiens il y a la eboutique coopérative dédiée à l’ESS : Shop&Coop ! http://www.shopncoop.fr

  2. Et pour vos courses au quotidien, choisissez un magasin coopératif Coop Atlantique, la coopérative des nouveaux consommateurs ! 😉

  3. Merci.
    Un article de ce genre par mois serait génial. Ainsi, nous faisons tourner dans nos réseaux pour faire connaître les scop et scic!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *