Conseils (de) pro

Décrochez votre job d’hiver solidaire

Publié le 6 janvier 2016

On y pense moins l'hiver et pourtant, les opportunités sont nombreuses. Vente, restauration, animation, tourisme,... à la montagne ou non. Entre le remplacement des salariés et les pics d'activité de certains secteurs, les recrutements vont bon train, y compris dans l'économie sociale et solidaire. Tour de pistes des possibilités.

Les animateurs, le gros des bataillons

Lorsqu’on évoque les jobs d’hiver, on s’imagine tout de suite à la montagne sur les pistes enneigées. Logique et véridique ! Le plus gros des recrutements en cette période s’effectue souvent en station et fait la part belle aux métiers de l’animation. Dans le sport, tout d’abord. L’UCPA, premier employeur dans les métiers du sport en France mais aussi un primo-employeur de jeunes, embauche chaque année plus de 2.000 personnes.

Mais attention si l’association sportive recrute de nombreux animateurs pour encadrer ses séjours et activités – seuls 300 moniteurs de ski sont embauchés. « Le plus gros de nos recrutements concernent des postes d’animation Junior, pour organiser et veiller sur les jeunes partis en colonies », annonce Charles Lecanu, responsable des Ressources Humaines. « Avoir le BAFA est généralement recommandé mais sachez aussi valoriser votre expérience dans le secteur », conseille Julie Ressot, conseillère au CIDJ. Si une partie des embauches a dors et déjà été réalisée, il reste encore quelques places pour les vacances de février.

Mais il n’y a pas qu’à la montagne que vous trouverez des opportunités. Dans les villes aussi, les centres de vacances et de loisirs, les MJC et centres sociaux, les crèches, … ont aussi besoin de renfort en animateurs, principalement pendant les périodes de vacances scolaires. Autre recruteurs potentiels, les musées et lieux culturels associatifs. « Ils enregistrent un pic de fréquentation lors des fêtes de fin d’année et plus généralement durant les vacances d’hiver, précise Julie Ressot. A vous d’assurer l’accueil ou encore conseiller dans la vente de produits culturels à la boutique du musée. Des jobs qui peuvent ensuite déboucher sur des CDI à temps partiel pour leurs nocturnes et les week-ends.

Des jobs plus classiques mais tout de même engagés

Qui dit hiver dit aussi, cadeaux, repas de famille et soldes ! Le secteur de la vente et du commerce réalise une grande partie de son chiffre d’affaires annuel durant cette période. Pour faire face au pic d’activité, les professionnels renforcent leurs effectifs, y compris ceux de l’ESS. « Les magasins solidaires, bio ou de commerce équitable connaissent les mêmes problématiques que les boutiques traditionnelles, même si évidemment le nombre de recrutements n’est pas comparable« , nuance Tiphaine Perrichon, chargée de projets RH et diversité à l’UDES (Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire).

Prospectez directement auprès des boutiques, en précisant vos disponibilités. Les magasins privilégiant les candidats libres pour les soldes. « Même ponctuellement, comme les inventaires, travailler dans une entreprise de l’ESS plutôt qu’un autre secteur mettra en avant vos valeurs et votre motivation à privilégier cette voie », insiste-t-elle. Pour l’année prochaine, pensez aussi à vous renseigner du côté des marchés de Noël solidaires, où des exposants pourraient avoir besoin de renfort ou même d’un animateur.

Avec les vacances, certaines structures comme les maisons de santé ou de retraite peuvent également manquer de personnel et faire appel à quelques jeunes pour renforcer temporairement leurs équipes, pour l’accueil des visiteurs ou le standard téléphonique. L’UCPA recrute aussi bon nombre d’employés de cuisine ou de maintenance sur ces centres.

Enfin, les collectes de dons battent leur plein en cette période. Dans la rue ou en porte-à-porte, vous pouvez devenir recruteur de donateurs pour le compte d’une œuvre de charité ou d’une association humanitaire. Qualités requises ? De la bonne humeur à toute épreuve, du sens de la persuasion et de la persévérance. Pour ces jobs, il est encore temps de postuler alors ne perdez pas une minute !

Image writer

Rédigé par

Céline Deval

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

begue marie isabelle

Publié le 12 janvier 2016

bonsoir. je suis aide soignante aupres des personnes agées en mileu hospitalier mais je ne m'en sors pas financièrement. je recherche donc un job a cote pour joindre les 2 bouts.merci cordialemnt

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Comment changer de métier ?

    Béatrice Moulin et Clara de Switch Collective
    icone-youtube-play

    Par: Changer le monde en 2 heures

  • Le métier d’agent-e d’entretien d’espaces verts

    Agent d'entretien des espaces verts - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Vivre sans déchets

    Vivre sans déchets - L'Echo positif
    icone-youtube-play

    Par: L'Echo Positif

Nos derniers articles

Xoel ramasse des haricots secs.
Planète

Maraîchage bio : l’insertion par la case nature

Partout en France, des chantiers d’insertion accueillent des publics éloignés du marché du travail. Avec le travail de la terre, c’est la confiance en soi et les projets professionnels qui se renforcent.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 20 octobre 2017 En savoir plus

Citoyenneté

Des labos citoyens vous embarquent dans la recherche

Pour faire face au manque de moyens des laboratoires publics ou au cloisonnement des disciplines, des scientifiques sortent des labos traditionnels et mènent leurs recherches avec l'aide des citoyens.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 13 octobre 2017 En savoir plus

Pique nique avec des réfugiés à Meyrargues.
Solidarités

Bienvenue dans nos villages !

Face au phénomène de désertification rurale, l’arrivée de demandeurs d’asile originaires de Syrie, d’Erythrée, de Somalie, de Tchétchénie ou encore du Soudan apporte un nouveau souffle dans des villages de France.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 11 octobre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.