Agir au quotidien

Noël zéro gaspi : on veut (quand même) des cadeaux!

Publié le 14 décembre 2016

Emerveillé par la magie de Noël mais écœuré par le gaspillage et les dépenses inutiles? La rédac’ de Say Yess vous livre ses idées pour un Noël plus en adéquation avec vos valeurs du quotidien…

Vous êtes plutôt tendance écolo

  • Choisir un produit issu du recyclage ou de l’économie circulaire : Des créateurs transforment des objets normalement voués à la poubelle en coussins, peluches, bijoux ou encore vêtements originaux et souvent uniques. Une bonne idée qui limite l’empreinte carbone de nos cadeaux !
  • Une plante : produit vert par excellence, la plante (attention, locale si possible) aura l’avantage de durer dans le temps, d’embellir l’intérieur du destinataire et d’absorber du CO2. Voire même de dépolluer si vous choisissez le bon modèle. Et pour les plus téméraires, vous pouvez aussi miser sur les graines de plantes rares, comme celles fournies dans les grainothèques ou par des associations comme Kokopelli.
  • Faire des cosmétiques écolos : envie d’exprimer vos talents créatifs ? Les cosmétiques faits-maison présentent l’avantage de contrôler tous les ingrédients utilisés. On choisit leur provenance, leur qualité, etc. Baumes à lèvres, crèmes nourrissantes ou pourquoi pas déo (pour les personnes que vous ne risquez pas de vexer) : les possibilités sont nombreuses ! Autre piste : offrir des cosmétiques déjà faits mais écolos ou offrir des cours pour apprendre à les faire.

A lire aussi : En 2014, le blog les Echos Verts proposait une sélection de 25 idées écolos pour petits et grands. A retrouver ici.

Vous êtes un ayatollah du zéro déchet

  • Miser sur l’immatériel ! Et si vous offriez du (bon) temps à votre entourage ? Pas besoin de tonne de plastique ou de gros emballages qui finiront de toutes façons à la poubelle… Cette année, le père Noël peut apporter des places pour un spectacle, un panier culturel, un atelier culinaire… bref, de bons moments, qu’on peut même partager !
  • Miser sur la récup’ : profitons-en, le seconde main est plus que jamais à la mode. Dans la famille de Marie, c’est même la thématique de l’année : sous le sapin, les cadeaux devront être soit faits-main, soit chinés. L’occasion de faire plaisir à sa cousine, qui rêve d’un appareil à raclette, tout en redonnant du service à celui qui dort au fond de son placard… Les Ressourceries ou les boutiques Emmaüs regorgent d’objets qui n’attendent qu’un propriétaire pour les utiliser.
  • Un objet… pour réduire ses déchets : Il faut vraiment quelque chose de neuf sous le sapin pour Tatie ? Encouragez-la à réduire ses déchets ! Par exemple, en lui offrant des lingettes démaquillantes lavables ou pourquoi pas un joli tote bag ou des sacs à vrac pour remplacer ses sacs en plastique ?

Vous êtes plutôt solidaire

  • Offrez des parts dans une entreprise sociale / une vache / du miel… Il est en effet possible d’offrir un investissement qui peut rapporter de l’argent ou… du matériel, tout en aidant des entrepreneurs. Un toit pour les abeilles, par exemple, propose de parrainer une ruche et de recevoir en contrepartie du miel. Des entreprises comme Enercoop ont aussi leur capital d’ouvert, et accueillent de nouveaux sociétaires. Les idées de manquent pas ! D’autres idées de structures sur 1001mpact

Vous voulez porter la bonne parole

  • Un jeu de société pour changer les mentalités. Que ce soit pour s’interroger sur notre économie, notre mode de vie ou pour apprendre la coopération, jouer peut permettre des prises de conscience. Retrouvez ici une sélection de jeux et là un récit d’une partie de Fricsol, le Monopoly solidaire.
  • Abonnez à un média mettant en avant des initiatives solidaires. Socialter, Up le mag, WeDemain… un cadeau qui dure plusieurs mois et fait réfléchir son destinataire ! A plus petit budget, n’oubliez pas les bandes dessinées ou les livres, comme ceux proposés par la maison d’édition la Rue de l’échiquier.
Image writer

Rédigé par

La redaction

0 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Donner du sens à son travail grâce à Vendredi

    icone-youtube-play

    Par: Changer le monde en 2 heures

  • Nettoyer sa plage et le reste suivra…

    Association Les Gardiens du littoral à Mayotte  - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • Le métier de gestionnaire de stock

    Le métier de gestionnaire de stock - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat
le 23 février 2018 En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Les agriculteurs reprennent la main sur la machine

Renouer avec des savoirs paysans oubliés afin de retrouver une autonomie vis à vis d’un matériel agricole de plus en plus cher et sophistiqué. C’est l’objectif des formations d’auto-construction dispensées par l’Atelier paysan. Entraide et de partage d’expériences.

Rédigé par Jérémy Pain
le 16 février 2018 En savoir plus

Solidarités

Ils soignent les animaux des plus démunis

Pas facile de bien nourrir ou de faire soigner son animal lorsqu’on peine soi-même à terminer le mois. Voire lorsqu’on est à la rue. Plusieurs structures et initiatives existent, pour tenter de garantir une “ égalité des chances “ à nos compagnons.

Rédigé par Claire Villard
le 14 février 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.