A vous de jouer !

Donner envie

Les métiers de l’aide à domicile, nouvelle génération

Comment donner un coup de jeune aux métiers de l’aide à domicile ? En modernisant le secteur pour donner envie aux moins de 30 ans ! Des jeunes regorgent d'idées pour réinventer ce secteur, pourvoyeur de nombreux emplois.

Transformer les auxiliaires de vie en « auxiliaires d’envie », tel est le leitmotiv de Clément Saint Olive et de ses deux amis. Au printemps, les trentenaires ont lancé leur entreprise, Alenvi, avec un objectif : rendre le métier plus attractif, en partie grâce aux outils qu’offre la technologie.

« Concrètement, nous faisons le choix de mieux payer (20% au dessus du Smic) nos auxiliaires et de développer le temps plein, pour attirer et motiver des personnes qualifiées et passionnées, explique Clément. Nous les orientons vers des bénéficiaires proches de chez elles et leur apportons autonomie et responsabilité via une application, pour qu’elles gèrent leur planning entre collègues. » L’aire d’activité d’Alenvi, pour l’instant limitée à Paris et aux Hauts-de-Seine, pourrait rapidement s’étendre.

alenvi-telephone

Un secteur qui va embaucher

« Ces derniers temps, les initiatives (pour attirer les jeunes) se multiplient », constate Tiphaine Perrichon, chargée de projets RH et diversité à l’UDES (Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire).

L’UNML (Union Nationale des Missions Locales) a notamment créé de nouvelles fiches métiers pour l’accompagnement et l’aide à domicile. Objectif affiché : renforcer l’attractivité, auprès des jeunes, de plusieurs professions souvent mal connues et mal reconnues ! Désormais, les missions de l’aide à domicile sont présentées de manière très concrète, avec un exemple de journée de type pour montrer la réalité du métier. Y figurent également des informations sur les formations et les possibilités d’évolution.

Ces initiatives sont bienvenues, car l’enjeu est important : « Vieillissement de la population, fractionnement des structures familiales, augmentation du taux d’activité des femmes, tous ces facteurs conduisent au développement du secteur de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile, rappelle Tiphaine Perrichon. Qui plus est, avec un salarié sur deux âgé de plus de 45 ans, le secteur va embaucher pour renouveler ses professionnels. »

famille-puzzle

Le AirBnB du troisième âge !

Autre projet, celui de Paul-Alexis Racine Jourdren. Ce Normand de 27 ans, installé à Paris, a lancé avec son équipe cet automne CetteFamille.com, une sorte de AirBnB du troisième âge. Grâce à une plateforme numérique, ils mettent en relation personnes âgées et familles d’accueil, formées pour les recevoir chez elles à temps plein et s’en occuper, en échange d’une rémunération. Une alternative efficace aux placements en maisons de retraite.

Le système de placement en familles d’accueil existe déjà au niveau des départements, près de 10.000 familles en France se chargent déjà de ce type d’accueil. « Mais cela reste peu connu, constate le jeune homme. Les accueillants ont beaucoup de mal à trouver des personnes âgées, puisque tout se fait par petites annonces ou par bouche-à-oreille. On veut donc simplifier la mise en relation et proposer, en plus, un accompagnement administratif. »

Autant d’initiatives qui gagnent à être connues et développées, tant les besoins dans notre pays sont et vont être importants. A bon entendeur !

Auteur de l'article : Céline Deval

Laisse un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *