Des idées pour s'engager

Etudiants, comment s’engager ?

Publié le 5 septembre 2016

Envie d’agir en parallèle de vos études ? Quand on est étudiant, s'impliquer auprès d'une association ou d'une coopérative est un véritable atout pour développer des compétences humaines, managériales et entrepreneuriales, transposables ensuite dans le monde du travail. Quelques initiatives inspirantes…

1. Rejoindre une association existante

Première étape : ouvrez grand vos oreilles ! A la rentrée, les associations étudiantes existantes recrutent leurs nouveaux membres. En général, les campus proposent des évènements pour les rencontrer. Pas envie de créer tout à zéro ? Rejoindre une structure existante permet de faire ses premiers pas dans l’associatif et de défendre une cause qui nous tient à coeur, tout en découvrant de nouvelles têtes.

Et si votre campus manque de dynamisme ou les associations présentes ne vous inspirent pas, il est toujours possible de s’engager en tant que bénévole, même quelques heures par-ci par-là, grâce aux nouvelles formes d’engagement.

2. Lancer son asso et rejoindre un incubateur

Envie d’aller plus loin et de se lancer ? Pour aider les jeunes porteurs de projet à créer ou pérenniser leur association, différentes structures les accompagnent, sur les campus. Par exemple, le réseau Animafac, qui regroupe près de 4.000 associations dans toute la France. Il a lancé notamment l’Arsenal, un incubateur qui offre un accompagnement technique (gestion RH, administrative et financière ; relais de trésorerie) comme stratégique (gouvernance ; modèle économique ; réseau partenariat). « On accompagne le changement d’échelle des projets socialement innovants grâce à un centre de ressources gratuit, un appel à projets qui se déroule en novembre et un tiers-lieu des associations étudiantes, l’Arsenal », souligne Coline Vanneroy, déléguée générale d’Animafac.

Parmi les 6 associations réunies dans cet espace, InFocus regroupe des étudiants et des professionnels issus de la communication, de l’audiovisuel qui se réunissent pour soutenir des projets sociaux dans leur communication. Pour Cyrille Tassart aux manettes de cette asso, accueillie depuis un an à l’Arsenal : « Cette forme d’engagement permet de monter un projet sans aucune pression, d’être très autonome tout en bénéficiant d’un vrai accompagnement. La courbe d’apprentissage est énorme ! »

3. Se donner les clés pour répondre à un défi social par l’entrepreneuriat

Afin de développer l’esprit d’entreprendre des étudiants et d’en faire de véritables entrepreneurs, l’association Enactus met en avant des ressources (ateliers, conseils, tutoriels, mise en réseau) pour accompagner les étudiants à créer et développer des projets d’entrepreneuriat social. Et ils bénéficient également des conseils de professionnels du monde de l’entreprise et du monde académique « On aide les étudiants à mettre en œuvre des micro-entreprises sociales via un programme pédagogique de 10 mois dans une logique de start-up, en expérimentant rapidement un prototype. En moyenne, cela nécessite un investissement d’au minimum de 80 heures/an par étudiant » explique Aymeric Mamorat, directeur d’Enactus France.

Emma, étudiante à l’école d’ingénieurs de Supelec a ainsi lancé avec quelques camarades Cycl’Up, un projet de plateforme dédiée à l’Upcycling. « J’aimerais que ce projet puisse devenir un jour une entreprise. J’ai acquis ici une expérience de chef de projet et l’envie de travailler dans l’ESS ! », confie la jeune femme. 26% des anciens étudiants passés par Enactus travaillent dans le secteur de l’ESS et 20 % des anciens ont lancé leur entreprise suite à l’expérience Enactus.

4. Devenir sociétaire et gérer un espace associatif

Plutôt tenté par les coopératives ? Destinés aux étudiants qui désirent gérer des lieux de vie alternatifs dont les valeurs d’entraide et de solidarité sont les socles, les coops sont développées par l’association Solidarité Étudiante. C’est notamment le choix qu’a fait Sophie, étudiante en Langues et cultures à l’université de Nanterre, séduite par le concept. « Ici, les idées viennent du bas et on peut les développer au sein de la coopérative ! On organise plein d’événements pour créer du lien entre les étudiants, ce qui n’est pas forcément évident surtout dans une très grande fac comme Nanterre ».

« Les projets doivent être pérennes et autonomes financièrement et n’appartiennent pas aux étudiants. D’autres jeunes viennent prendre le relais après un départ », précise Sébastien Chaillou, président de Solidarité Étudiante. « Notre particularité est de proposer un engagement capté via une coopérative d’intérêt collectif dans une volonté d’être au plus proche du terrain. »

Envie d’intégrer votre engagement et votre projet à votre cursus ? Découvrez le statut d’étudiant-entrepreneur, qui permet de bénéficier d’un accompagnement et de formations adaptées.
Image writer

Rédigé par

Déborah Antoinat

2 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Ce que mon engagement associatif m’a apporté - test 2 - Say Yess

Publié le 03 août 2017

[…] [box title= »Comment s’engager ? » color= »#00bab2″] Ces parcours vous inspirent ? L’engagement associatif est multiple et varié. Bénévole, service civique ou salarié, quelques heures par mois ou à plein temps, chacun peut y trouver sa place ! Et donner du sens à son action, avec et vers les autres. Pour trouver la cause ou la structure qui vous correspond, lisez notre article Etudiants, comment s’engager ?[/box] […]

image commentary

Ce que mon engagement associatif m’a apporté - Say Yess

Publié le 01 août 2017

[…] Ces parcours vous inspirent ? L’engagement associatif est multiple et varié. Bénévole, service civique ou salarié, quelques heures par mois ou à plein temps, chacun peut y trouver sa place ! Et donner du sens à son action, avec et vers les autres. Pour trouver la cause ou la structure qui vous correspond, lisez notre article Etudiants, comment s’engager ? […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Esta Es Una Plaza ! C’est un jardin solidaire

    Esta Es Una Plaza ! C’est un jardin solidaire - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • Toit à Moi, un concept innovant pour réinsérer les sans-abris

    SideWays #2 - Toit à Moi - Un concept innovant pour réinsérer les sans-abris
    icone-youtube-play

    Par: Sideways

  • Les makers défont le handicap

    Les makers défont le handicap - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

Nos derniers articles

BTS éco-gestion ESS - Lycée René Cassin
Etudes & formations

Un BTS option ESS pour élargir ses horizons

Le lycée professionnel parisien René Cassin s'est illustré en lançant un BTS Compta-gestion option ESS en 2017. S'il existait déjà des masters tournés vers l'Économie sociale et solidaire en France, cette formation de niveau Bac +2 est une première. Reportage.

Rédigé par Anaëlle Guisset
le 11 décembre 2017 En savoir plus

Le XXIe arrondissement de Paris, riche en découvertes solidaires et citoyennes.
Sports & loisirs

Balade solidaire dans le 11e arrondissement de Paris

Lauriane, rédactrice pour Say Yess, est partie à la recherche de bonnes adresses pour réchauffer les week-ends hivernaux. Après une balade guidée par un conférencier de la mairie de Paris, elle vous livre ses bonnes adresses situées dans le 11e arrondissement de Paris.

Rédigé par Lauriane Barthélémy
le 8 décembre 2017 En savoir plus

Grégoire, vainqueur du concours Eloquentia Saint-Denis, a ensuite fait la première partie d'un artiste sur la scène du Point Virgule
Culture

Slam, humour, éloquence : offrir le micro à ceux qui n’ont pas la parole

Slam, stand-up, concours d'éloquence… Des associations et collectifs d'artistes proposent des ateliers d'écriture aux jeunes de quartiers populaires. Objectif : libérer leur créativité et leur permettre de s'affirmer.

Rédigé par Déborah Antoinat
le 4 décembre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.