Accompagnés pour créer

Inter-Made, incubateur pionnier de l’ESS

Publié le 10 juin 2016

Direction le sud de la France, pour découvrir l'un des tous premiers incubateurs spécialisés dans l'ESS. Inter-Made propose pas moins de trois accompagnements. Rencontre avec Cédric Hamon le directeur et Laureline, 30 ans, une bénéficiaire du dispositif.

C’est à Marseille, il y a près de 15 ans déjà, qu’est née l’une des toutes premières structures dédiées à l’accompagnement et à la création d’activités dans l’ESS, Inter-Made. « En 2002, nous faisions figure de pionnier, de précurseur, se souvient Cédric Hamon, le directeur. Aujourd’hui, notre expérience et notre professionnalisme sont nos principaux atouts« . L’objectif reste le même : jouer un rôle d’incubateur de l’innovation sociale, en  facilitant la création d’activités professionnelles pérennes, ayant une utilité sociale, une gouvernance collective et un ancrage territorial. Au fil des ans, Inter-Made a étendu son champ d’action au département des Bouches du Rhône puis à l’ensemble de la région PACA.

Le starter pour poser les bases

Pour répondre au mieux aux besoins des porteurs de projets, la structure a mis en place trois dispositifs d’accompagnement. Premier d’entre eux, le Starter propose trois mois d’accompagnement intensif et gratuit à une cinquantaine de projets chaque année, pour passer de l’idée à la création d’entreprise. « Des ateliers et des formations collectives, alliés à un suivi individuel permettent réaliser une étude de faisabilité, de construire un budget prévisionnel, de définir une stratégie commerciale,… afin que tout soit prêt pour démarrer effectivement un projet » explique Cédric Hamon.

Tout pour lancer votre projet

EntreprendreESSEnvie de créer une association, une coopérative, une entreprise sociale? Retrouvez tous les conseils de Say Yess pour lancer votre activité, être accompagné ou encore financer votre projet sur notre page dédiée !

C’est dans ce cadre que Laureline Carbuccia et Johanne Ranson se sont rencontrées et ont finalement mises en commun leurs idées et leurs forces pour créer L’Oeil du Loup, une association de prévention des violences et des discriminations, qui intervient en milieu scolaire et en entreprise.

La couveuse pour se lancer

Les deux jeunes femmes ont ensuite enchaînées avec la Couveuse, pour expérimenter réellement leur projet, mais aussi se tester comme responsable d’une activité, tout en bénéficiant d’un hébergement physique, et si nécessaire d’un hébergement juridique (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise, CAPE -pour les futurs SCOP, SARL…), sans oublier des conseils, des formations et un accompagnement individuel.

« Non seulement, on apprend à bien gérer un projet, à tenir un budget, à gérer l’administratif et le juridique, mais on profite en plus de l’émulation collective, des échanges avec les autres couvés« , témoigne Laureline. Cette fois, la formule est payante, de 60 à 100 euros par mois, pour une durée de 9 à 18 mois. Au total, 15 à 20 projets par an sont ainsi soutenus, du salon de beauté solidaire à un projet de restaurant basé sur l’énergie solaire, en passant – entre autres – par une association sur les langages des signes.

Le suivi de consolidation pour le long terme

Enfin, Inter-Made accompagne également « l’après », durant 12 mois,  dans le cadre d’un suivi-consolidation post création. Un bon moyen d’assurer une transition sereine vers le développement de son activité, en ayant un chargé de mission expérimenté à ses côtés, pour limiter les risques dans cette période clé.

Là encore, cet accompagnement a un coût (100 € / mois) mais les participants peuvent profiter de toutes les formations dispensées à La Couveuse. Et les résultats sont là ! Le taux de réussite à trois ans dépasse les 80 % ! Enfin, Inter-made porte une Fabrique à initiatives, un dispositif innovant permettant d’inventer des modèles d’entreprises sociales pour répondre aux besoins du territoire. Depuis sa création, Inter-Made a contribué à la création de 350 entreprises sociales et solidaires.

Inter-Made en bref

Pour qui ?Quoi ?A qui s'adresser ?

– Pour tous les entrepreneurs ayant un projet innovant dans l’ESS, en région PACA

– Le projet doit être économiquement pérenne et créateur d’emplois

– Pas de critère d’âge, ni de diplôme, ni de statut.

– Différents stades d’avancement possible (de l’idée à son lancement depuis plusieurs mois)

– Trois dispositifs d’accompagnement (Starter, Couveuse et Suivi de consolidation)

– Des formations collectives et un suivi individuel personnalisé

– Accompagnement de 3 à 18 mois, suivant les formules

Le site : http://inter-made.org

La page Facebook où sont lancés les appels à projets : https://www.facebook.com/intermade13

 

Image writer

Rédigé par

Céline Deval

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Inter-Made, incubateur pionnier de l’ESS | ©Say Yess | Curation exclusivement en français

Publié le 11 juin 2016

[…] Source: Inter-Made, incubateur pionnier de l’ESS | Say Yess […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Donner du sens à son travail grâce à Vendredi

    icone-youtube-play

    Par: Changer le monde en 2 heures

  • Nettoyer sa plage et le reste suivra…

    Association Les Gardiens du littoral à Mayotte  - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • Le métier de gestionnaire de stock

    Le métier de gestionnaire de stock - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

Nos derniers articles

Citoyenneté

« J’ai donné un sens à mon travail grâce au Service Civique ! »

Après avoir travaillé quelques années en tant que pâtissier, Mikaël Treilhaud Daramy se lance dans un service civique, poussé par une envie de changement. Un véritable tremplin vers le secteur de l’économie sociale et solidaire pour ce jeune de 23 ans.

Rédigé par Déborah Antoinat
le 23 février 2018 En savoir plus

Entreprendre, mode d'emploi

Les agriculteurs reprennent la main sur la machine

Renouer avec des savoirs paysans oubliés afin de retrouver une autonomie vis à vis d’un matériel agricole de plus en plus cher et sophistiqué. C’est l’objectif des formations d’auto-construction dispensées par l’Atelier paysan. Entraide et de partage d’expériences.

Rédigé par Jérémy Pain
le 16 février 2018 En savoir plus

Solidarités

Ils soignent les animaux des plus démunis

Pas facile de bien nourrir ou de faire soigner son animal lorsqu’on peine soi-même à terminer le mois. Voire lorsqu’on est à la rue. Plusieurs structures et initiatives existent, pour tenter de garantir une “ égalité des chances “ à nos compagnons.

Rédigé par Claire Villard
le 14 février 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.