Lifestyle

Comment monter une AMAP Campus ?

Publié le 27 septembre 2016

Vous en avez assez d’ingurgiter des légumes bourrés de pesticides, cultivés de manière intensive à des milliers de kilomètres de chez vous ? Les étals BIO des marchés restent hors de portée de votre budget d’étudiant ? Vous avez la volonté de sensibiliser à la problématique de l’alimentation et de ses impacts sur l’environnement, la santé l’économie ? Le REFEDD vous donne les clefs pour créer une AMAP sur votre campus !

tutolution amap refedd

Marre des pesticides dans les fruits et légumes ? Lassé des fraises en décembre ? Même étudiant, on peut bien manger : des fruits et légumes locaux, de saison et en général bio. Les AMAP sont une des solutions. Et vous pouvez même la lancer vous-même !

Une AMAP, c’est quoi ?

AMAP signifie Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne. Il s’agit d’un partenariat de proximité passé entre un groupe de consommateurs et un ou plusieurs agriculteurs. Le principe est le suivant : l’association et l’agriculteur établissent un contrat dans lequel le producteur s’engage à vendre tous les mois une partie de sa production en contrepartie, les membres de l’AMAP acceptent de payer la production en général avec une saison d’avance à l’agriculteur.

L’AMAP Campus, comme son nom l’indique, est une AMAP déployée pour les étudiants. Elle prend en compte les spécificités de la vie étudiante (vacances, budget, stages). Il faut donc anticiper et penser à calquer le calendrier de l’AMAP sur le calendrier universitaire, adapter la contenance des paniers (souvent à destination de familles) ou créer un matelas financier pour pouvoir avancer les règlements des paniers.

Les mots clés

tag-amap

Qui peut participer ?

Il faut avant tout constituer un groupe véritablement concerné par le projet. En général avoir une vingtaine de personnes intéressées constitue un bon point de départ.

Organisez une réunion d’information pour parler du projet et essayez d’impliquer les intéressés en fonction de leurs disponibilités dans les différentes étapes de mise en place du projet (recherche du producteur, rédaction des statuts, recherche du lieu de distribution).

Quelles sont les principales étapes ?

1- Constituer un groupe de consommateurs et répartir les tâches (trésorier, coordinateur, communication, …)

2- Trouver un producteur et établir un contrat

3- Créer une association pour porter l’AMAP (ou faire héberger le projet par une association existante)

4- Trouver un lieu et organiser la distribution

5- Faire vivre l’AMAP

Le détail qui tue : constituer un « matelas financier »

Dans le principe de l’AMAP, le groupe de consommateurs se doit d’avancer à l’agriculteur la production d’une saison. Pour concilier cet engagement avec la situation financière précaire des étudiants, des solutions existent.
Vous pouvez par exemple solliciter le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives
Etudiantes pour avancer la première saison à l’agriculteur et demander une caution (non encaissable) aux adhérents.

 

Passe à l’action !

1- Télécharge la fiche pratique du REFEDD (réseau français des etudiants pour le développement durable)

 

[telecharger url= »http://refedd.org/wp-content/uploads/2016/03/refedd_amap_campus.pdf » titre= »Télécharge la fiche ! »]

 

2- Direction leur site pour d’autres outils indispensables (exemple de statuts, de contrat,..)

3- Rapprochez-vous d’une des associations membres du REFEDD sur votre campus pour plus d’informations ! La carte est par ici !

Quelques exemples ?

AMAP Campus à l’Université de Nantes:

amap campus nantes
Dessin: Solidaires étudiant(e)s Nantes

AMAP à l’Université d’Aix-Marseille:

C'est la zone de titre

Retrouvez l’ensemble de nos Tutolutions en cliquant ici.

Image writer

Rédigé par

Essia El Othmani

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

François

Publié le 05 mars 2017

Et il y a le logiciel libre et grauit Cagette.net pour organiser les commandes sur le web !

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Nettoyer sa plage et le reste suivra…

    Association Les Gardiens du littoral à Mayotte  - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • Le métier de gestionnaire de stock

    Le métier de gestionnaire de stock - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Le métier d’agent-e valoriste

    Métier de valoriste -
 Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

Nos derniers articles

Entreprendre, mode d'emploi

Les agriculteurs reprennent la main sur la machine

Renouer avec des savoirs paysans oubliés afin de retrouver une autonomie vis à vis d’un matériel agricole de plus en plus cher et sophistiqué. C’est l’objectif des formations d’auto-construction dispensées par l’Atelier paysan. Entraide et de partage d’expériences.

Rédigé par Jérémy Pain
le 16 février 2018 En savoir plus

Solidarités

Ils soignent les animaux des plus démunis

Pas facile de bien nourrir ou de faire soigner son animal lorsqu’on peine soi-même à terminer le mois. Voire lorsqu’on est à la rue. Plusieurs structures et initiatives existent, pour tenter de garantir une “ égalité des chances “ à nos compagnons.

Rédigé par Claire Villard
le 14 février 2018 En savoir plus

Citoyenneté

Fiona, scout chez EEDF : « Lorsque l’on s’engage, on s’engage aussi auprès des autres »

A 30 ans, Fiona est professeur d’italien et professeur de français langues étrangères. Elle est engagée depuis son adolescence chez les Éclaireuses et Éclaireurs de France, une association de scoutisme laïque inscrit dans l’éducation populaire.

Rédigé par Déborah Antoinat
le 9 février 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.