Planète

Les Chaussettes Orphelines, une goutte d’or contre les déchets

Publié le 26 octobre 2015

Au cœur du quartier de la Goutte d'Or à Paris, Marcia de Carvalho a installé son association, les Chaussettes Orphelines, un projet qui associe le recyclage textile à l'insertion sociale.

Quand on pousse la porte de cet atelier-boutique situé rue des Gardes dans l’agité 18ème arrondissement parisien, on ne se doute pas de l’originalité des vêtements présentés. Les pulls, gilets, écharpes, bonnets et chaussettes sont en effet issus d’un processus de fabrication bien particulier.

Les mailles sont confectionnées en France à partir de chaussettes orphelines, collectées avec de nombreux partenaires (institutions, entreprises, écoles). « L’idée m’est venue en faisant le tri dans le tiroir de mes enfants », raconte Marcia, sociologue et styliste de mode d’origine brésilienne.

L’année dernière, l’association a rassemblé près de 400 kilos de chaussettes. L’objectif à venir est de récupérer une tonne de chaussettes esseulées pour l’année 2015-2016. Les chaussettes partent ensuite dans le Tarn pour redevenir du fil pour être ensuite retricotées en chaussettes neuves, en écharpes, bonnets ou pulls.

chaussettes3

Et l’enjeu dans la filière est considérable avec près de 600.000 tonnes de déchets textiles et chaussures mis en marché en France chaque année, soit près de 10 kilos par an et par habitant (Chiffres Eco TLC, 2014). «  Quand on sait qu’une chaussette pèse 30 grammes, notre contribution n’est qu’une goutte d’eau mais c’est important de participer à la réduction des déchets en les transformant pour devenir de belles pièces », estime la styliste.

Atelier d’insertion et chantier école

Depuis 2008, l’association Chaussettes Orphelines a mis en place des ateliers d’insertion, ouverts à tous. Une belle occasion pour découvrir la couture, le patchwork, le tricot, le crochet ou la broderie. «  Nous accueillons en atelier des personnes isolées le plus souvent au chômage ou à la retraite. Certaines personnes viennent pour le côté créatif et d’autres pour se sentir moins seules », souligne Vanessa, animatrice dans l’association depuis bientôt 3 ans.

chaussettes2

L’ambition de ces ateliers est de favoriser l’insertion sociale, économique et culturelle par le biais de la transmission de savoir-faire artisanaux dans le recyclage textile. Autre initiative à dimension sociale et économique mise en place : entre janvier et juin 2014, un chantier école « Mode d’Emploi Recyclé » en collaboration avec l’association Terem a réuni 14 personnes (10 jeunes déscolarisées et 4 adultes en recherche d’emploi et ou en RSA). Résultat ? « 50 % des stagiaires ont trouvé un emploi après leur passage chez nous. La création est un levier pertinent pour la confiance en soi et pour se remobiliser », raconte Marcia.

Pour continuer à soutenir cette initiative, rendez-vous sur leur site.

Image writer

Rédigé par

Déborah Antoinat

10 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

BEN MAMI Louise

Publié le 11 mai 2017

C'est exactement le même procédé que LES FILLES DU FACTEUR à Paris, qui fabrique des tas d'articles à partir de sacs en plastique de toutes sortes !

image commentary

Say Yess

Publié le 31 janvier 2017

Bonjour ! L'adresse située rue des Gardes est celle de l'atelier de Marcia de Carvalho, il est très probable qu'elle soit toujours d'actualité. Si vous avez un doute, nous vous invitons à faire un tour sur le site des Chaussettes Orphelines où vous trouverez tous les points de collecte et de quoi contacter l'association. Bonne journée !

image commentary

Gilbert

Publié le 31 janvier 2017

Bonjour J'ai déposé des chaussettes orphelines voici 2 ans. L'adresse rue des gardes est-elle toujours valable.

image commentary

La redaction

Publié le 12 octobre 2016

Bonjour, prenez directement contact avec l’association, via son site, ils pourront surement vous répondre.

image commentary

La redaction

Publié le 12 octobre 2016

Bonjour, prenez directement contact avec l'association, via son site, ils pourront surement vous répondre.

Il n'y a plus d'autres résultats à charger.

Il n'y a pas de résultats correspondants.

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Toit à Moi, un concept innovant pour réinsérer les sans-abris

    SideWays #2 - Toit à Moi - Un concept innovant pour réinsérer les sans-abris
    icone-youtube-play

    Par: Sideways

  • Les makers défont le handicap

    Les makers défont le handicap - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • C’est pas du gâteau

    icone-youtube-play

    Par: Udes

Nos derniers articles

AJL Cérémonie OUT D'OR
Solidarités

Des associations améliorent la vie des personnes transgenres

Un peu partout en France, des associations luttent contre l’exclusion et les violences exercées contre les personnes transgenres et les accompagnent dans leur transition. Le combat avance, à petits pas.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 17 novembre 2017 En savoir plus

Etudes & formations

Quête de sens : les étudiants ingénieurs renversent la table !

De plus en plus d’étudiants en écoles d’ingénieurs sont tentés par des carrières en marge des grandes entreprises auxquelles ils étaient destinés. Ils cherchent un métier qui répond mieux à leurs valeurs, au point de rejoindre des associations, de créer des collectifs ou de monter leur propre activité.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 15 novembre 2017 En savoir plus

Monter son projet étudiant Pépite Pon
Entreprendre, mode d'emploi

10 conseils pour monter son projet étudiant

Créer son association, son projet d’entrepreneuriat social quand on est étudiant, c’est possible ! Voici 10 conseils pour mener à bien son projet.

Rédigé par Emmanuelle Genoud
le 13 novembre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.