Agir au quotidien

Vêtements : la fibre éthique

Publié le 7 septembre 2015

Salaires de misère, conditions de travail indignes, substances toxiques… Nos vêtements trainent derrière eux un cortège de mauvaises pratiques. Le chemin vers une garde-robe responsable est long et semé d’embûches, mais il existe !

Imaginez. Vous faites du lèche-vitrine dans votre rue commerçante préférée lorsque, tout à coup, une jeune femme s’écroule devant un magasin. Puis une autre. Et une autre. Au bout de quelques instants, les passants affolés comprennent : il s’agit d’un happening de la campagne « Le salaire de la faim », organisé par le collectif « Éthique sur l’étiquette ». Leur objectif : dénoncer les évanouissements des ouvrières dans les usines textiles du Cambodge. Elles reçoivent un salaire si ridicule qu’elles ne peuvent pas manger à leur faim !

En Turquie, c’est la technique du sablage, utilisée pour « vieillir » les jeans, qui fait des ravages. Des centaines de travailleurs meurent de silicose à cause des poussières qui attaquent leurs poumons. En 2013, au Bangladesh, l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza, qui a tué plus de 1.100 ouvriers, a rappelé de façon terrible ce que les accros au shopping voulaient encore ignorer : la plupart de nos vêtements sont produits dans des conditions indignes.

Les grandes marques peuvent (beaucoup) mieux faire

« Il faut éviter les marques de masse, qui font du low-cost. Un débardeur à 5 euros a de très grandes chances de contribuer à faire pression sur les cadences, les salaires… et c’est l’ouvrier en bout de chaîne qui en pâtit », rappelle Nayla Ajaltouni, du collectif « Éthique sur l’étiquette ».

Après la catastrophe bangladaise, sous la pression des consommateurs, certaines sociétés ont pris des engagements : Inditex, qui regroupe Zara et d’autres griffes, envisage de payer un « salaire vital » plutôt que le salaire minimum, insuffisant. C&A, Benetton ou H&M, de leur côté, s’engagent à diminuer leurs rejets toxiques. Et une proposition de loi française veut obliger les maisons-mères à un « devoir de vigilance » sur leur filière.

« C’est une avancée considérable mais en réalité aucune grande marque n’est vraiment exemplaire, nuance Nayla Ajaltouni. Certaines choisissent des matières premières responsables mais ne disent rien des conditions de travail, d’autres communiquent sur les critères sociaux mais oublient l’environnement… C’est donc au public d’aller chercher l’information. »

Acheter moins, mais mieux – « small is beautiful »

La meilleure façon de s’habiller, c’est d’acheter moins, mais mieux : opter pour les petites marques éthiques, certes plus chères mais plus transparentes.

« Notre fournisseur de T-shirts, Stanley & Stella, produit uniquement en coton bio et équitable, c’est contrôlé par plusieurs structures comme la Fairwear Foundation, GOTS et Oeko Tex, raconte Marion Chapuis, graphiste et co-fondatrice de Boulbar, une toute récente ligne de T-shirts. Au final nous proposons les mêmes prix que des marques comme Nike ou Adidas et à chaque achat, les clients reçoivent un flyer d’information sur le commerce équitable. »

Qu’y a-t-il sous la languette de mes baskets équitables ? Rencontre avec des producteurs brésiliens

A la fin des années 2010, crise oblige, de nombreuses marques « responsables » ont dû mettre la clé sous la porte. Mais des vaillants résistent (Ekyog ou Monsieur Poulet pour les habits, El Naturalista ou Veja pour les chaussures…) et de nouvelles griffes naissent régulièrement. Sur son blog Ecologirl, Camille C. conseille Boulbar, Komodo ou encore Quat’Rues. D’autres enseignes sont distribuées via des portails de commerce équitable comme Alter Mundi, ou de shopping écolo, comme Modetic.

Enfin, si votre budget est trop limité pour ces emplettes « responsables », ne tombez pas pour autant dans le piège des vêtements low-cost ! La solution, c’est l’achat d’occasion.

Et vous, avez vous des marques éthiques favorites ? Quelles sont vos solutions pour consommer responsable ? N’hésitez pas à partager vos bons plans dans les commentaires !
Image writer

Rédigé par

Hélène Seingier

17 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Zoé

Publié le 08 août 2017

Je recommande ce site de vêtements bio personnalisables : https://www.vetibio.com/ Vous y trouverez des t-shirts, des polos, des vestes, des chemises, des sacs... Tous conçus dans le respect de l'environnement et aussi des conditions de travail ! Et je n'ai jamais été déçue de la qualité ni de l'aspect :)

image commentary

Ces marques qui nous habillent autrement - Say Yess

Publié le 03 août 2017

[…] [note color= »#00bab2″]Nous vous présentions déjà des marques éthiques dans l’article « Vêtements : la fibre éthique ».[/note] […]

image commentary

Ondine

Publié le 18 juillet 2017

Merci pour cet article ! J'ai également rédigé un petit annuaire de 20 marques de mode éthique que je compte agrandir avec mes récentes découvertes ! Voici le lien: https://elogedelacuriosite.com/2016/12/30/20-marques-de-mode-ethique/

image commentary

Fournier Christelle

Publié le 15 juin 2017

Bonjour, Il existe aussi un nouveau site qui ne vend que de l'équitable : humanandtee.com !

image commentary

Natty

Publié le 01 juin 2017

Je profite pour faire découvrir la marque INADEN, voici notre histoire http://inadendesign.com/marque-ethique-made-in-africa Des jolis sacs en cuir fabriqués avec amour en Afrique :)

Il n'y a plus d'autres résultats à charger.

Il n'y a pas de résultats correspondants.

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Toit à Moi, un concept innovant pour réinsérer les sans-abris

    SideWays #2 - Toit à Moi - Un concept innovant pour réinsérer les sans-abris
    icone-youtube-play

    Par: Sideways

  • Les makers défont le handicap

    Les makers défont le handicap - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • C’est pas du gâteau

    icone-youtube-play

    Par: Udes

Nos derniers articles

AJL Cérémonie OUT D'OR
Solidarités

Des associations améliorent la vie des personnes transgenres

Un peu partout en France, des associations luttent contre l’exclusion et les violences exercées contre les personnes transgenres et les accompagnent dans leur transition. Le combat avance, à petits pas.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 17 novembre 2017 En savoir plus

Etudes & formations

Quête de sens : les étudiants ingénieurs renversent la table !

De plus en plus d’étudiants en écoles d’ingénieurs sont tentés par des carrières en marge des grandes entreprises auxquelles ils étaient destinés. Ils cherchent un métier qui répond mieux à leurs valeurs, au point de rejoindre des associations, de créer des collectifs ou de monter leur propre activité.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 15 novembre 2017 En savoir plus

Monter son projet étudiant Pépite Pon
Entreprendre, mode d'emploi

10 conseils pour monter son projet étudiant

Créer son association, son projet d’entrepreneuriat social quand on est étudiant, c’est possible ! Voici 10 conseils pour mener à bien son projet.

Rédigé par Emmanuelle Genoud
le 13 novembre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.