A vous de jouer !

Ensemble, c'est mieux

COJOB, le collectif booste la recherche d’emploi

L'association COJOB permet à des jeunes à la recherche d'un emploi de bénéficier d'une dynamique de groupe et de s'investir dans des associations ou petites entreprises.

Dans un petit bureau ensoleillé, orné de plantes et guirlandes colorées, un café à portée de main, Marie, Bouchra, et leurs camarades s’activent tranquillement sur leurs ordinateurs. L’atmosphère décontractée qui règne dans cet espace de co-working est à mille lieux de l’ambiance stressante d’une agence Pôle Emploi. Pourtant, tous ces jeunes sont à la recherche d’un boulot. Mais ils le font de manière collective et active, grâce à l’association COJOB.

A la recherche d’un emploi dans l’ESS ? Say Yess vous livre des conseils ici

Cette association fondée en 2014 par deux amies d’enfance, Marie et Clémentine, permet à des jeunes de bac+3 et plus de dynamiser leur recherche d’emploi en devenant des «Jobeurs». Un principe inédit : pendant un mois, les «Jobeurs» partagent ensemble leurs journées, entre recherche d’emploi le matin et missions bénévoles (dites«Prestations de Service Solidaire») pour des associations ou petites entreprises l’après-midi.

Stop à l’isolement

Ce concept a germé dans la tête des jeunes filles à un moment où elles cherchaient toutes les deux du travail après une réorientation professionnelle. Elles ont alors pris conscience de l’importance d’être entouré durant une période de chômage, et du manque de structures attrayantes pour les diplômés . «Tous les organismes t’apprennent à être un bon chômeur : à faire un CV, une lettre de motivation…on s’est dit que c’est pas comme ça que ça devait se passer, explique Clémentine. On a créé ce qu’on aurait voulu qu’il existe pour nous».

Clémentine a un diplôme de de psychologie et une formation de coaching, tandis que Marie a travaillé dans les ressources humaines. Durant la première semaine du programme, elles proposent des ateliers pratiques autour de la recherche d’emploi. Ensuite, les «Jobeurs» travaillent en autonomie sur leurs «Prestations de Service Solidaire». En avril, certains ont par exemple fait du benchmarking pour la start-up Lendosphère, tandis que d’autres ont fait une étude de faisabilité autour d’un projet d’application sur la sieste à Paris . Un troisième groupe a travaillé sur les outils de communication de COJOB. Autant de missions qui leur permettent de valoriser leurs compétences et se sortir un peu la tête de la recherche d’emploi.

Moteur de confiance

Être entouré change beaucoup de choses quand on cherche un emploi, et ce n’est pas les Jobeurs qui diront le contraire. «Quand tu es seule, ta vie sociale commence à 18 heures, et si tu as une baisse de moral, tu te laisse plus facilement aller, par exemple tu lances une série TV…», remarque Marie 26 ans. La jeune ingénieure en biologie est d’ailleurs devenu une «Golden Jobeuse», elle vient de trouver un CDD.

Pour Bouchra, qui cherche un travail en lien avec ses études de droit, COJOB est un moteur de confiance. «C’est bête à dire mais quand je me suis retrouvée avec d’autres diplômés en recherche d’emploi, ça m’a rassuré. Je me suis dit que si d’autres étaient dans ma situation, ce n’était pas moi le problème, mais bien la conjoncture». Grâce à cette aventure «humainement incroyable», elle note également qu’elle a appris à «se vendre» et à oser «faire du réseau». «Chercher un emploi n’est pas honteux», affirme-t-elle désormais.

Certes, tous les Jobeurs ne trouvent pas du travail durant cette période. Mais ils ne sont pas pour autant livrés à eux-mêmes à la fin des quatre semaines de mission. COJOB leur propose de rejoindre des groupes de Co-Searching, pour se retrouver à plusieurs dans des lieux extérieurs et partager des temps de recherche d’emploi et d’activités culturelles. Un bon moyen de rester en mouvement.

Participer à un atelier animé par COJOB

Dans le cadre de la rencontre Emploi Jeun’ESS organisée avec le CIDJ, le 9 juin, à Paris, COJOB anime un atelier intitulé « Savoir se présenter efficacement ».

Inscriptions gratuites (mais places limitées) en ligne.

Auteur de l'article : Héloïse Leussier

Laisse un commentaire

3 réponses pour "COJOB, le collectif booste la recherche d’emploi"

  1. Virginie dit :

    Excellente initiative ! J’habite sur Poitiers et serai à la recherche d’un emploi à partir du mois d’août. Je trouve l’idée ingénieuse et j’aimerais beaucoup savoir comment vous vous organisez…est-il possible d’en savoir un peu plus?

    • La redaction dit :

      Bonjour Virginie,
      nous vous invitons à contacter directement CoJob, ils pourront sans doute vous donner davantage de détails ! Bonne recherche d’emploi.

  2. Aziz dit :

    Superbe idée! On vous souhaite le meilleur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *