Entreprendre, mode d'emploi

De l’art de pitcher son projet

Publié le 18 février 2015

Au royaume des porteurs de projets, le pitch est roi. Savoir parler de sa SCOP, de son asso, ou de sa nouvelle appli révolutionnaire ça ne s'improvise pas. Pourtant, c'est essentiel pour convaincre des investisseurs ou le grand public. Quelques conseils avant de se lancer !

Say Yess a assisté il y a quelques temps à un atelier pitch de la Creative Factory, programme d’accompagnement de start-up à Nantes, animé par Fabienne Moisan, spécialiste de la communication des entreprises. On en ressort quelques trucs et astuces pour bien défendre son projet.

Le fond : bien dérouler son pitch en 12 étapes-clés

Le pitch doit faire passer un certain nombre de messages. Pour ne rien oublier, voilà un petit récapitulatif des points essentiels :

  • 1 – Phrase d’accroche : Je me présente succinctement et je présente le bénéfice utilisateur en une phrase
  • 2 – Quel est le problème client/public que je résous
  • 3 – Comment les clients/le public font sans nous en attendant
  • 4 – Comment notre solution permet de résoudre le problème client/public (exemple, chiffre, résultat, témoignage).
  • 5 – Type de cible, de clients/public, ce que ça représente (statistique)
  • 6 – Comparaison du projet avec la concurrence existante
  • 7 – Aller plus loin sur les valeurs ajoutées, ce qu’on apporte en plus.
  • 8 – Plan de développement et évolution du projet. « On en est là, on a fait ça et ça, et on va maintenant faire ça. »
  • 9 – Business modèle, revenus et financement du projet
  • 10 – Équipe et ses points forts (CV techniques, etc)
  • 11 – Prévisionnel des ventes et/ou dépense
  • 12 – Conclusion selon le public : soit les besoins de financement « il nous manque 50.000€ », ou la date de lancement, etc..

Évidemment, cette liste est à adapter selon les projets et suivant le temps dont on dispose !

Soignez la forme, c’est important !

Le pitch est bien souvent accompagné d’une présentation vidéoprojetée. Mais attention, « On est déjà tous morts d’ennui lors d’une présentation powerpoint ! », plaisante Fabienne Moisan.

Cependant,« grâce au pitch et à la présentation, vous exercez un processus de mémorisation chez l’interlocuteur », précise-t-elle. Mots clefs, images, logo, chiffres, votre prestance, tout ça reste donc en tête ! Il est donc primordiale d’en soigner le graphisme sans en faire trop pour autant… « Tentez de rester autour de 75  mots par slide pour une douzaine de slides au total ». Et concrètement, quelques astuces sur la forme :

S’il n’y avait qu’une règle à retenir:

– N’écrivez pas sur vos slides (page powerpoint) ce que vous allez dire. « Parce qu’on lit toujours avant d’écouter », précise Fabienne. Contentez vous de mots clefs et de chiffres important. Un schéma peut être très utile, voire indispensable lorsque le concept est difficile à comprendre. Par ailleurs, les images impactent et signent votre univers.

Au niveau de l’attitude :

– Tentez au maximum de faire des phrases courtes, de parler avec une voix qui porte. N’ayez pas de notes dans les mains, au pire une liste de mots clefs sur la table, car le principe c’est : vous connaissez votre projet sur le bout des doigts !

– Facile à dire mais dur à faire : soyez calme et souriant, et utilisez les blagues avec prudence. « Il faut aussi penser à des ruptures dans la présentations, pour réveiller les gens ».

La petite astuce :

– Si vous êtes plusieurs, faîtes en sorte qu’il y ai un maître du temps, voire partagez-vous le pitch en deux ou trois parties pour redynamiser les choses. Encore mieux : l’un gère le powerpoint, l’autre la parole…

Un dernier conseil pour la route…

Pour finaliser votre discours, n’hésitez pas à regarder des exemples. On voit beaucoup mieux les erreurs des autres que les siennes ! Résultat : on arrive à éviter de les reproduire.

Bon pitch !

Image writer

Rédigé par

Jeanne La Prairie

3 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

NIAY Gérard

Publié le 29 novembre 2017

Le contenu est fort intéressant bien qu'il n'invente rien : défendre une idée et un projet a toujours nécessité des outils, de la précision synthétique, de l'énergie et de la ténacité. Sur la forme c'est le massacre de la langue française qui continue ! Les anglicismes du monde des affaires s'immiscent partout. Le langage du macronisme en est une illustration. Est ce un progrès ? Alain REY fait partie du patrimoine disparu.

image commentary

Yessica Paola SIERRA CARDENAS

Publié le 08 octobre 2015

merci!

image commentary

Revue du web - semaine du 16 au 22 février 2015 - Tribu Solidaire

Publié le 23 février 2015

[…] Un article à mettre dans vos favoris si vous êtes un jeune entrepreneur social (jeune au sens « qui vient de créer ou porte un projet évidemment ! ;-)) : Le site SayYess.com qui cible les jeunes dans l’ESS nous donne les clés pour faire un pitch d’enfer. Vous connaissez l’histoire du pitch ? Vous montez dans l’ascenseur, par hasard, avec une personne clé pour votre projet (gros client, financeur, journaliste…). Vous avez 15 secondes pour lui présenter votre projet. Objectif : obtenir un RDV avant qu’il soit sorti de l’ascenseur… Bon, je vous rassure : dans la réalité, c’est plus de 15 secondes. Voir l’article sur Sayyess.com. […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Nettoyer sa plage et le reste suivra…

    Association Les Gardiens du littoral à Mayotte  - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • Le métier de gestionnaire de stock

    Le métier de gestionnaire de stock - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Le métier d’agent-e valoriste

    Métier de valoriste -
 Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

Nos derniers articles

Entreprendre, mode d'emploi

Les agriculteurs reprennent la main sur la machine

Renouer avec des savoirs paysans oubliés afin de retrouver une autonomie vis à vis d’un matériel agricole de plus en plus cher et sophistiqué. C’est l’objectif des formations d’auto-construction dispensées par l’Atelier paysan. Entraide et de partage d’expériences.

Rédigé par Jérémy Pain
le 16 février 2018 En savoir plus

Solidarités

Ils soignent les animaux des plus démunis

Pas facile de bien nourrir ou de faire soigner son animal lorsqu’on peine soi-même à terminer le mois. Voire lorsqu’on est à la rue. Plusieurs structures et initiatives existent, pour tenter de garantir une “ égalité des chances “ à nos compagnons.

Rédigé par Claire Villard
le 14 février 2018 En savoir plus

Citoyenneté

Fiona, scout chez EEDF : « Lorsque l’on s’engage, on s’engage aussi auprès des autres »

A 30 ans, Fiona est professeur d’italien et professeur de français langues étrangères. Elle est engagée depuis son adolescence chez les Éclaireuses et Éclaireurs de France, une association de scoutisme laïque inscrit dans l’éducation populaire.

Rédigé par Déborah Antoinat
le 9 février 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.