Culture

La nouvelle vie des friches urbaines

Publié le 17 octobre 2014

Reconvertis, les bâtiments désaffectés impulsent une politique culturelle alternative et participent au nouveau visage du paysage urbain. Comment faire pour transformer ces espaces abandonnés en lieux créatifs ? Notre partenaire, le magazine UP, nous livre quelques exemples inspirants.

©Erik Levilly, Ville du Havre

La Friche

L’association Amin théâtre, installée depuis 2011 à La Friche des Lacs de l’Essonne, un hangar de 2000 m² à Viry-Châtillon, aménage le lieu en partie grâce à sa « billetterie libre, sociale et solidaire, détaille Christophe Laluque, directeur artistique. Les gens donnent aussi parfois une plante verte ou des livres qui composent une bibliothèque. » Même esprit côté bar. Les soirs de représentation, « chips ou tartes sont apportées par les spectateurs. » Ainsi, les habitants du coin s’approprient cet ancien bâtiment industriel, devenu lieu de partage culturel, et s’y sentent impliqués.

© Franz Laimée
© Franz Laimée
Le 6B

Ancien immeuble de bureaux, le 6B se situe au cœur d’un futur quartier, à Saint-Denis. « Fin 2014, de nouveaux habitants s’installeront. Il y aura des oeuvres d’art dans les rues et les jardins », prévoit Julien Beller, président de la structure, qui organise déjà des expositions, des festivals et autres cafés-concerts.

© Cyberceb
© Cyberceb
La Centrifugeuz

À Caen, la Centrifugeuz s’est établie fin 2013 dans un collège désaffecté, « en périphérie de l’hyper-centre culturel de la ville », voit-on écrit sur la genèse du projet. L’école était symbolique pour ces « promoteurs d’éducation populaire », précise Joël Lesieur, artiste et cofondateur de l’établissement. Une vingtaine d’acteurs fait de cet ancien « lieu public en sommeil », une « folie solidaire » notamment dédiée aux arts visuels. Pour trouver son local, l’ex collectif Squart a ouvert les yeux sur la ville ; il prône « l’appropriation spontanée par des  artistes de lieux en désuétude ».

© Centrifugeuz
© Centrifugeuz
Mix’art Myrys

Le collectif autogéré Mix’art Myrys, implanté depuis 1995 dans une ex usine de chaussures de Toulouse, organise des « Rencontres fortuites ». Le concept ? Intégrer les habitants dans une création filmique qui sera projetée dans leur commune.

© Mix'art Myrys
© Mix’art Myrys

 

Article partenaire

upCet article a initialement été publié dans le numéro 5 de notre partenaire, le magazine Up. Dans cette édition, UP s’intéresse à travers son dossier spécial aux nouveaux modes d’apprentissage. La connaissance est aujourd’hui plus que jamais partagée, interactive, ludique, nomade et 2.0. UP propose un tour d’horizon de ces nouvelles façons d’apprendre.

 

 

Image writer

Rédigé par

Emilie Lay

1 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

La nouvelle vie des friches urbaines - Say Yess...

Publié le 17 novembre 2014

[…] Reconvertis, les bâtiments désaffectés impulsent une politique culturelle alternative et participent au nouveau visage du paysage urbain. Comment faire pour transformer ces espaces abandonnés en lieux créatifs ? Notre partenaire, le magazine UP, nous livre quelques exemples inspirants.  […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Toit à Moi, un concept innovant pour réinsérer les sans-abris

    SideWays #2 - Toit à Moi - Un concept innovant pour réinsérer les sans-abris
    icone-youtube-play

    Par: Sideways

  • Les makers défont le handicap

    Les makers défont le handicap - Solidarum
    icone-youtube-play

    Par: Solidarum

  • C’est pas du gâteau

    icone-youtube-play

    Par: Udes

Nos derniers articles

AJL Cérémonie OUT D'OR
Solidarités

Des associations améliorent la vie des personnes transgenres

Un peu partout en France, des associations luttent contre l’exclusion et les violences exercées contre les personnes transgenres et les accompagnent dans leur transition. Le combat avance, à petits pas.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 17 novembre 2017 En savoir plus

Etudes & formations

Quête de sens : les étudiants ingénieurs renversent la table !

De plus en plus d’étudiants en écoles d’ingénieurs sont tentés par des carrières en marge des grandes entreprises auxquelles ils étaient destinés. Ils cherchent un métier qui répond mieux à leurs valeurs, au point de rejoindre des associations, de créer des collectifs ou de monter leur propre activité.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 15 novembre 2017 En savoir plus

Monter son projet étudiant Pépite Pon
Entreprendre, mode d'emploi

10 conseils pour monter son projet étudiant

Créer son association, son projet d’entrepreneuriat social quand on est étudiant, c’est possible ! Voici 10 conseils pour mener à bien son projet.

Rédigé par Emmanuelle Genoud
le 13 novembre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.