Agir au quotidien

Vos économies vont changer le monde !

Publié le 25 août 2014

Pas besoin d’être Crésus pour financer un monde meilleur. La moindre épargne peut y contribuer, il suffit de savoir dans quel panier placer vos œufs.

En ligne, prêtez directement à des entrepreneurs sélectionnés

Les plateformes de finance participative mettent directement en relation des entrepreneurs et des épargnants responsables. Via les micro-crédits de Babyloan, par exemple, les internautes français ont financé 4000 projets en 2013, d’un salon de coiffure togolais à un petit élevage au Pérou. Au final, l’épargnant récupère l’intégralité de son argent, avec la certitude qu’il a été utile. La mise minimale est de 20 euros !

Spear, pour sa part, soutient des projets français comme un réseau de crèches éco-responsables ou une association d’insertion. Les sous que vous confiez à une entreprise lui permettent d’obtenir un emprunt à taux avantageux auprès d’une banque.

On dit que l’argent gouverne le monde, mais qui gouverne l’argent ?

Demandez à votre banquier des produits d’épargne solidaire

Livret, assurance-vie ou plan d’actions, il existe forcément un produit de finance solidaire qui vous correspond. L’association Finansol en a labellisé 136, dans quasiment toutes les banques !

Le livret jeune du Crédit Coopératif, par exemple, vous propose de partager une partie de vos intérêts avec une association, de SOS Village d’Enfants à France Nature Environnement. Chez la Banque Populaire, l’argent placé dans les livrets Codevair est prêté à des particuliers pour des travaux d’économie d’énergie. « Les placements solidaires sont aussi simples et sûrs que les autres mais ils permettent de financer concrètement de grands enjeux de société », expose Joealine Bernard, de Finansol.

Cette épargne responsable séduit de plus en plus. Elle représentait 6,02 milliards d’euros l’an dernier, une hausse de 28,33% en un an !

Les entreprises aussi se mettent à l’heure éthique : tous les plans d’épargne salariale doivent proposer au moins un produit solidaire. Renseignez-vous auprès de votre DRH.

« Faim et développement » au profit du CCFD – le premier fonds solidaire

L’argent ne dort pas ! Dès que vous déposez quelques euros sur un compte épargne ou un livret, votre banque les prête ou les investit aussitôt. « L’argent placé dans notre fonds Faim et développement ne financera pas des secteurs comme l’armement, la drogue ou la pornographie. Il s’agit de se rendre le moins possible complice de ces secteurs », explique Geneviève Guénard, directrice financière du CCFD-Terre solidaire.

Les épargnants qui le souhaitent partagent même une partie de leurs intérêts avec l’ONG et 75% de ces dons sont déductibles des impôts. Ce dispositif a rapporté plus de 400.000 euros au CCFD en 2013.

Choisissez une banque de l’économie sociale et solidaire

Pourquoi ne pas pousser la porte du Crédit Coopératif ? Depuis 120 ans, cette banque a pour clients des associations, des coopératives ou encore des mutuelles. L’argent que vous lui confiez est donc prêté en premier lieu à des acteurs de l’économie sociale et solidaire.

« Nous proposons aussi la carte bancaire Agir : à chaque retrait, le Crédit Coopératif verse un micro-don à l’association de votre choix. En 2013, plus de 350.000 euros ont été récoltés comme ça. Tout le monde peut être solidaire à son échelle ! », affirme Eva Gabaud, chargée de développement de l’épargne solidaire au sein de la banque.

La Nef va encore plus loin : les épargnants y décident directement du secteur auquel leur argent est prêté (environnemental, social ou culturel). « Vous savez que vos économies financent le four d’une boulangerie bio ou des éoliennes pour une coopérative d’énergie renouvelable. Nous vous donnons le nom et l’adresse de l’entreprise », expose Jean-Marc de Boni, qui dirige la coopérative.

« On dit que l’argent gouverne le monde, mais qui gouverne l’argent ?, poursuit-il. Quand on est jeune, il faut s’intéresser à la façon dont nos économies sont utilisées ; si on n’y prend pas garde, elles se retournent contre nos idéaux ». A vous d’ouvrir l’œil.

 

https://www.youtube.com/watch?v=6f6k_Jjn7pQ#t=12

Image writer

Rédigé par

Hélène Seingier

4 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Eco-geste #19 : Je choisis une banque éthique

Publié le 19 décembre 2017

[…] Vos économies vont changer le monde !, Say Yess […]

image commentary

Vos économies vont changer le monde ! - ...

Publié le 25 août 2014

[…] Pas besoin d’être Crésus pour financer un monde meilleur. La moindre épargne peut y contribuer, il suffit de savoir dans quel panier placer vos œufs.  […]

image commentary

Vos économies vont changer le monde ! | ...

Publié le 25 août 2014

[…] En ligne, prêtez directement à des entrepreneurs sélectionnésLes plateformes de finance participative mettent directement en relation des entrepreneurs et des épargnants responsables.  […]

image commentary

Vos économies vont changer le monde ! | ...

Publié le 25 août 2014

[…] En ligne, prêtez directement à des entrepreneurs sélectionnés. Les plateformes de finance participative mettent directement en relation des entrepreneurs et des épargnants responsables.  […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Modèle économique entreprise ESS

    À quoi ressemble le modèle économique d’une entreprise de l’ESS ?

    Lire la suite
  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite

Say yess tv

  • Le métier d’agent-e animalier

    Le métier d'agent animalier - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Le métier d’agent-e de médiation

    Métier d'agent/e de médiation 
 - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Stéphane, au service des défis environnementaux

    Stéphane, co-directeur d'un Centre permanent d’initiatives pour l’environnement - UNCPIE
    icone-youtube-play

    Par: UNCPIE

Nos derniers articles

Etudes & formations

Les Maisons familiales rurales forment « des citoyens complets »

Modèle d'éducation associatif unique, le mouvement des MFR réunit parents, professionnels et acteurs locaux pour proposer des formations sur des territoires majoritairement agricoles. Rendez-vous en Normandie, dans l'un de ces établissements.

Rédigé par Julien Palomo
le 19 janvier 2018 En savoir plus

© Savoie lactée
Planète

Quand les agriculteurs reprennent en main leur filière

Face à des problèmes comme la pénurie, la concurrence ou des tarifs tirés vers le bas, des producteurs s’organisent pour assurer leur avenir.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 17 janvier 2018 En savoir plus

Solidarités

Les Youtubeurs au service des ONG

On les attend plus sur les anecdotes du quotidien, l’humour ou les tutos beauté, dans des vidéos suivies par des milliers de (jeunes) fans. Pourtant certains de ces influenceurs s’aventurent sur d’autres terrains et mettent leur notoriété au service de causes engagées.

Rédigé par Jérémy Pain
le 12 janvier 2018 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.