A vous de jouer !

On a monté mon projet perso à 40

Brainstorming solidaire: réfléchir ensemble aux projets d’entrepreneurs sociaux

C’est bien connu, à plusieurs, on a plus d’idées. Surtout avec un regard neuf. Plusieurs asso organisent donc des brainstormings pour aider des entrepreneurs sociaux.

3
Hold Up organisé par Make Sense, photo DR Oriane Raffin

« J’en étais à un point où je me demandais comment faire de mon projet une ‘marque collaborative’, explique Marion Pautrot, créatrice de la marque Endy & Co, vêtements pour personnes à mobilité réduite. Je voulais créer de l’échange avec mes consommatrices, mais je ne savais pas sous quelle forme, comment les inviter, en parler, etc ». La conseillère de sa couveuse d’entreprises lui parle alors des dreamstormings solidaires d’Ashoka. La jeune femme dépose un dossier de candidature et son projet est retenu.

Généralement, les brainstormings de ce type se concentrent sur une action, une problématique bien précise. Alexia Tronel, de l’Atelier Bartavelle, a bénéficié pour sa part d’un « Hold Up » organisé par le réseau Make Sense. Objectif de ce brainstorming collectif : mener une campagne de crowdfunding pertinente pour la jeune marque de mode solidaire, définir les contreparties pour les donneurs et surtout réfléchir au plan média pour toucher le public. « L’intérêt c’est qu’on a pu se tourner vers des personnes potentiellement concernées par la campagne. Cela nous a donc permis d’avoir une meilleure connaissance de leurs attentes », explique la jeune femme.

Un regard d’experts sur de jeunes projets

Concrètement, après une rapide présentation du projet, des animateurs lancent les échanges, rythmés et décontractés. Idées qui fusent sur un post-it, histoires construites par les participants : les méthodes d’animation sont variées mais toujours très vivantes.

Marion a bénéficié des regards éclairés d’une douzaine de spécialistes, âgés de 35 à 55 ans. « Ils venaient de la banque, de groupes associatifs ou encore étaient d’anciens business angels », détaille-t-elle. Une expertise importante pour de jeunes porteurs de projets. «Ca m’a apporté une ouverture d’esprit qu’on n’a pas forcément tout seul, et de premières pistes de réflexion ».  Le tout gratuitement.

« Des points de vue qu’on n’attend pas »

« On se sent soutenu. Toute cette sympathie, cette bienveillance, c’est vraiment appréciable », souligne Alexia, dont la campagne de financement participatif est désormais en ligne. « Nous sommes toujours en contact avec des organisateurs du brainstorming, qui nous aident dans la campagne », ajoute-t-elle.

Marion aussi bénéficie d’un suivi suite à sa participation au dreamstorming, notamment par Accenture et par l’agence de communication Heidi. Quant aux idées, elle en a en stock pour un moment : « Ca a vraiment été très riche, avec des points de vue qu’on n’attend pas. Ca ouvre plein d’idées de communication ! » Certaines très sérieuses… et d’autres plus légères : après avoir vu sa démonstration pour enfiler facilement ses vêtements grâce à un zip, on lui a même suggéré de miser sur le strip-tease !

Auteur de l'article : Oriane Raffin

Laisse un commentaire

3 réponses pour "Brainstorming solidaire: réfléchir ensemble aux projets d’entrepreneurs sociaux"

  1. […] C’est bien connu, à plusieurs, on a plus d’idées. Surtout avec un regard neuf. Plusieurs asso organisent donc des brainstormings pour aider des entrepreneurs sociaux.  […]

  2. […] C’est bien connu, à plusieurs, on a plus d’idées. Surtout avec un regard neuf. Plusieurs asso organisent donc des brainstormings pour aider des entrepreneurs sociaux.  […]

  3. […] des projets, l’association organise des ateliers d’émergence dans l’objectif de brainstormer sur les idées. Les jeunes sélectionnés sur dossier par un jury sont ensuite suivis par un salarié […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *