Projets inspirants, créateurs inspirés

Entrepreneurs sociaux : ils créent de la richesse à partir de déchets

Publié le 5 mars 2014

A l’image d’ « anciens » comme Emmäus et Envie, de nombreux jeunes entrepreneurs sociaux se spécialisent dans le monde du déchet et du recyclage. Leur vision est simple : une économie intelligente doit mieux valoriser tant les matériaux que les humains.

« Je trouvais qu’on gaspillait à la fois de la matière et du temps humain. Beaucoup de téléphones portables dormaient dans les tiroirs et par ailleurs des personnes en difficulté manquaient de travail. » A partir de ce constat Benoît Varin, la trentaine dynamique, a monté Recommerce Solutions, qui compte aujourd’hui 140 salariés. L’entreprise collecte les téléphones portables usagés et ce sont des salariés en insertion ou en situation de handicap qui trient les appareils, les réparent et les expédient à des acheteurs d’occasion.

« Beaucoup d’entrepreneurs de l’anti-gaspi se sentent responsables vis-à-vis de l’environnement mais aussi de la société en général », assure Fabien de Castilla, qui a lancé en septembre Les joyeux recycleurs. Il installe des boîtes de tri colorées et pédagogiques dans les entreprises et confiera à terme la collecte des déchets à des salariés en insertion. « Ce métier de collecte convient bien aux personnes qui ont besoin d’un cadre : il faut un peu d’autonomie parce qu’on est lâché dans la nature mais c’est assez routinier », décrit-il.

Ares, une grande entreprise d’insertion, a elle aussi investi l’univers du recyclage. « 60 à 70 salariés trient des déchets recyclables à la chaîne chez Véolia et Sita. Et une équipe de 5 personnes va tous les jours récupérer du mobilier de bureau dans des entreprises qui déménagent pour l’envoyer au recyclage », décrit Guillaume Hérisson, directeur d’Ares Services 93.

Des entreprises pionnières dans un domaine nouveau

Recyclage des textiles par Emmaüs, réparation de l’électroménager dans le réseau Envie… les acteurs de l’économie sociale et solidaire ont toujours été pionniers dans le monde des déchets. Aujourd’hui ce sont les rebuts électroniques et les poubelles d’entreprises qui se cherchent une seconde vie et une fois de plus les entrepreneurs sociaux s’y collent. « Il n’existait pas de pure-player du métier de débarras de mobilier d’entreprise, expose Guillaume Hérisson. Les services d’achat savent acheter, les services généraux savent stocker mais personne ne sait jeter ! »

Les entrepreneurs sociaux sont souvent plus culottés et audacieux que les acteurs classiques.

« Les entrepreneurs sociaux sont souvent plus culottés et audacieux que les acteurs classiques parce que leur côté militant les pousse à investir dans une vision – comme la lutte contre le gaspillage – même si le modèle économique est encore bancal », analyse Benoît Varin.

Aider la planète et (re)trouver du sens au travail

Sans compter qu’aider l’environnement donne du sens aux journées de travail des salariés en difficulté. « Pour des personnes en recherche de repères, se sentir utile à l’environnement est un levier d’intégration et de remotivation », assure Fabien de Castilla.

La fierté est encore plus grande lorsque le métier permet d’acquérir des compétences techniques. Benoît Varin a ainsi assisté à une métamorphose dans l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail, où sont employées des personnes en situation de handicap) de Rouen, partenaire de sa société. « Il y avait ce salarié qui mettait des chocolats dans des boîtes. Quand je lui ai montré comment débloquer un téléphone portable ses yeux ont pétillé et il m’a dit : ‘C’est ça que je veux faire dans ma vie, je veux être technicien !’. Ca venait du fond du cœur. » Lui qui n’arrivait pas à se lever le matin est depuis le premier à arriver à l’atelier le matin. Ne négligez pas le contenu de vos poubelles, il peut remettre des hommes sur pied !

Image writer

Rédigé par

Hélène Seingier

4 commentaires

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

image commentary

Entrepreneurs sociaux: ils créent de la ...

Publié le 20 mars 2014

[…] A l’image d’ « anciens » comme Emmäus et Envie, de nombreux jeunes entrepreneurs sociaux se spécialisent dans le monde du déchet et du recyclage. Leur vision est simple : une économie intelligente doit mieux valoriser tant les matériaux que les humains. « Je trouvais qu’on gaspillait à la fois de la matière et du temps humain. Beaucoup de téléphones portables dormaient dans les tiroirs et par ailleurs des personnes en difficulté manquaient de travail. » A partir de ce constat Benoît Varin, la trentaine dynamique, a monté Recommerce Solutions, qui compte aujourd’hui 140 salariés. L’entreprise collecte les téléphones portables usagés et ce sont des salariés en insertion ou en situation de handicap qui trient les appareils, les réparent et les expédient à des acheteurs d’occasion.  […]

image commentary

Entrepreneurs sociaux: ils créent de la ...

Publié le 19 mars 2014

[…] A l’image d’ « anciens » comme Emmäus et Envie, de nombreux jeunes entrepreneurs sociaux se spécialisent dans le monde du déchet et du recyclage. Leur vision est simple : une économie intelligente doit mieux valoriser tant les matériaux que les humains.« Je trouvais qu’on gaspillait à la fois de la matière et du temps humain. Beaucoup de téléphones portables dormaient dans les tiroirs et par ailleurs des personnes en difficulté manquaient de travail. » A partir de ce constat Benoît Varin, la trentaine dynamique, a monté Recommerce Solutions, qui compte aujourd’hui 140 salariés. L’entreprise collecte les téléphones portables usagés et ce sont des salariés en insertion ou en situation de handicap qui trient les appareils, les réparent et les expédient à des acheteurs d’occasion.  […]

image commentary

Entrepreneurs sociaux: ils créent de la ...

Publié le 07 mars 2014

[…] A l’image d’ « anciens » comme Emmäus et Envie, de nombreux jeunes entrepreneurs sociaux se spécialisent dans le monde du déchet et du recyclage. Leur vision est simple : une économie intelligente doit mieux valoriser tant les matériaux que les humains.  […]

image commentary

Créer de la richesse à partir de ...

Publié le 05 mars 2014

[…] A l’image d’ « anciens » comme Emmäus et Envie, de nombreux jeunes entrepreneurs sociaux se spécialisent dans le monde du déchet et du recyclage. Leur vision est simple : une économie intelligente doit mieux valoriser tant les matériaux que les humains.  […]

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Comment changer de métier ?

    Béatrice Moulin et Clara de Switch Collective
    icone-youtube-play

    Par: Changer le monde en 2 heures

  • Le métier d’agent-e d’entretien d’espaces verts

    Agent d'entretien des espaces verts - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Vivre sans déchets

    Vivre sans déchets - L'Echo positif
    icone-youtube-play

    Par: L'Echo Positif

Nos derniers articles

Citoyenneté

Des labos citoyens vous embarquent dans la recherche

Pour faire face au manque de moyens des laboratoires publics ou au cloisonnement des disciplines, des scientifiques sortent des labos traditionnels et mènent leurs recherches avec l'aide des citoyens.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 13 octobre 2017 En savoir plus

Pique nique avec des réfugiés à Meyrargues.
Solidarités

Bienvenue dans nos villages !

Face au phénomène de désertification rurale, l’arrivée de demandeurs d’asile originaires de Syrie, d’Erythrée, de Somalie, de Tchétchénie ou encore du Soudan apporte un nouveau souffle dans des villages de France.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 11 octobre 2017 En savoir plus

Abibao, co-fondé par Vincent Maréchal
Tech

Faire un don à une association sans dépenser un rond, c’est possible !

En naviguant sur un moteur de recherche, en répondant à un sondage ou en regardant une publicité, on peut soutenir des causes sans vider son porte-monnaie. Suivez le guide !

Rédigé par Emmanuelle Genoud
le 6 octobre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.