Agir au quotidien

Mi-cuits chocolat/matcha de Clea

Publié le 13 décembre 2013

Ou comment allier le chocolat aux vertus antioxydantes du matcha...

Tous les quinze jours, Say Yess ouvre ses pages à un blogueur culinaire qui nous propose une recette bio et simple, histoire de mieux manger. Aujourd’hui, c’est la blogueuse Clea qui nous livre les secrets de ses mi-cuits chocolat/matcha.

Aux fourneaux

Clea

Clea, 32 ans, a toujours aimé beaucoup cuisiner, dans une famille où le bio était à l’honneur. En 2005, elle part vivre au Japon et découvre les blogs de cuisine qui fleurissent alors en ligne, car elle n’avait pas amené ses livres de recettes avec elle. Suite logique : elle ouvre le sien. Rencontre avec la jeune femme.

Qu’est ce qui motive à passer à la cuisine bio ?
Le côté découverte, la créativité, notamment avec les produits non conventionnels. On peut être challengé à tenter de les apprivoiser et de les faire connaître. Et puis à titre personnel, je trouve que c’est important de bien manger mais je n’aime pas m’ennuyer avec ce que j’ai dans mon assiette !

Pour s’y mettre facilement, il faut commencer par des plats simples mais il ne faut pas non plus hésiter si une recette nous a tapé dans l’oeil. La cuisine doit rester liée au plaisir.

Comment s’y mettre sans passer des heures aux fourneaux ?
Tout est une question d’organisation. Mais faire cuire du riz, c’est rapide ou éplucher des légumes qui ne nécessitent pas de cuisson (les carottes par exemple), ça prend 5 minutes. Pour passer à des choses plus sympas, ensuite, j’aime beaucoup les tartes aux légumes, avec une pâte maison (farine + huile d’olive). Ou alors les crumbles, les gratins, etc.

Quels sont les ingrédients incontournables dans la cuisine de Clea ?
Les trois ingrédients de base pour moi sont les laits végétaux (de soja à la vanille pour les yaourts ou encore le lait de riz), les purées d’oléagineux, que j’utilise beaucoup à la place du beurre et enfin la farine. Je n’achète pas beaucoup de farine blanche T45, qui n’a pas beaucoup d’intérêt, plutôt des farines complètes.

En ingrédients plus originaux, j’utilise beaucoup de produits japonais : l’agar-agar (gélifiant végétal) ou le miso (pâte de soja qui permet de saler) ainsi que les graines germées.

Quel est l’intérêt du thé matcha qu’on retrouve dans la recette des mi-cuits ?
Quand on aime le Japon, c’est une saveur qui nous le rappelle immédiatement, qui fait voyager. Par ailleurs, le matcha a beaucoup de vertus santé. Tous les thés verts sont riches en antioxydants, mais comme le matcha est réduit en poudre, on l’ingère en entier, et on en profite plus.

Il colore en vert les plats, donc il fait profiter de nouvelles couleurs et se marie avec plein de plats, salés ou sucrés. Et enfin, il a une saveur herbacée, très fraiche, que j’apprécie beaucoup.

La recette

Pour 6 personnes
Ingrédients :
50g de chocolat blanc
2 cuillères à café de thé matcha + pour saupoudrer
100g de chocolat noir à patisserie
80g de purée de sésame (ou crème de sésame noir)
4 oeufs
60g de sucre complet
50g de farine de riz complet

1 – La veille ou quelques heures avant, faire fondre le chocolat blanc au bain-marie. Une fois le chocolat fondu, placer dans un moule de type moule à muffins et mélanger avec le thé matcha. Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur pour que le chocolat durcisse.

2 – Faire fondre le chocolat noir au bain-marie. Incorporer la purée de sésame, toujours dans le bain-marie, feu éteint. Réserver dans le bain-marie.

3 – Battre les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse. Incorporer le chocolat fondu au sésame, puis la farine. Verser dans 6 ramequins huilés. Placer au réfrigérateur.

4 – Juste avant la dégustation, préchauffer le four à 200°C. Couper le bloc de chocolat au matcha en 6 portions et en placer une au cœur de chaque ramequin. Cuire au four pendant 10 minutes.

5 – Sortir du four et laisser reposer pendant 2 minutes. Saupoudrer de thé matcha, puis servir dans les ramequins. Le démoulage est possible, mais un peu périlleux.

Pour aller plus loin

clea-matchaOK

 

La recette des mi-cuits chocolat/matcha est issue du livre « Matcha » de Clea. Editions La Plage. 9,95 €

72 pages consacrées à ce thé vert japonais, considéré comme un véritable aide-minceur et apprécié pour ses vertus antioxydantes au pays du soleil levant. Cette petite poudre verte qui colore délicatement plats et desserts se révèle aussi une étonnante aide au design culinaire.

On attend les photos de vos mi-cuits parsemé de vert-matcha !!

 

Photo de Cléa : Juliette Valtiendas

Image writer

Rédigé par

Oriane Raffin

0 commentaire

Cliquez sur le + pour voir les commentaires. Et remplissez le formulaire ci-dessous pour commenter un article.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème

Décryptage

  • Recycles © Kamel Secraoui

    Quand les chambres à air deviennent ceinture et les mobiles retrouvent une jeunesse

    Lire la suite
  • L’ESS, à quoi ça sert ?

    Lire la suite
  • La finance solidaire, ça concerne tout le monde!

    Lire la suite
  • C’est quoi, l’économie circulaire?

    Lire la suite

Say yess tv

  • Comment changer de métier ?

    Béatrice Moulin et Clara de Switch Collective
    icone-youtube-play

    Par: Changer le monde en 2 heures

  • Le métier d’agent-e d’entretien d’espaces verts

    Agent d'entretien des espaces verts - Uniformation
    icone-youtube-play

    Par: Uniformation

  • Vivre sans déchets

    Vivre sans déchets - L'Echo positif
    icone-youtube-play

    Par: L'Echo Positif

Nos derniers articles

Citoyenneté

Des labos citoyens vous embarquent dans la recherche

Pour faire face au manque de moyens des laboratoires publics ou au cloisonnement des disciplines, des scientifiques sortent des labos traditionnels et mènent leurs recherches avec l'aide des citoyens.

Rédigé par Marie Le Douaran
le 13 octobre 2017 En savoir plus

Pique nique avec des réfugiés à Meyrargues.
Solidarités

Bienvenue dans nos villages !

Face au phénomène de désertification rurale, l’arrivée de demandeurs d’asile originaires de Syrie, d’Erythrée, de Somalie, de Tchétchénie ou encore du Soudan apporte un nouveau souffle dans des villages de France.

Rédigé par Pauline Bian-Gazeau
le 11 octobre 2017 En savoir plus

Abibao, co-fondé par Vincent Maréchal
Tech

Faire un don à une association sans dépenser un rond, c’est possible !

En naviguant sur un moteur de recherche, en répondant à un sondage ou en regardant une publicité, on peut soutenir des causes sans vider son porte-monnaie. Suivez le guide !

Rédigé par Emmanuelle Genoud
le 6 octobre 2017 En savoir plus

Afin d'améliorer votre expérience, Say Yess utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, pour nous aider à analyser les audiences de ce site.
En savoir plus
Votre commentaire a bien été soumis. Il est en attente de validation.